Mam’inspirante #10

Aujourd’hui, je vous présente ma dernière Mam’inspirante de 2016. Et on termine l’année en beauté avec Aurélia du blog Ces yeux bleus.

D’abord, ce titre « Ces yeux bleus ». Etant moi-même Maman d’une petite aux yeux bleus, je me suis évidemment immédiatement reconnue. Mais Aurélia est surtout, comme elle le dit elle-même, une jongleuse de vie : entrepreneure, maman et femme mais pas que : amoureuse, amie, … Aurélia incarne à merveille la femme que j’aspire à être : une vraie femme du XXIième siècle : pleine d’énergie, de projets et d’amour. Aurélia est douce, honnête et humble. Amoureuse depuis douze(ces) années, maman d’une petite I de 2 ans, la jolie Aurélia parle avec justesse et amour de sa vie de maman et son blog regorge de super conseils pour les mamans (débutantes ou non), pour les entrepreneur(e)s et nous rappelle, de temps en temps, de continuer à prendre soin de la femme qui se cache derrière la maman.

Aurélia, je t’ai découverte il y a plus ou moins un an et je suis ton blog avec attention surtout depuis la naissance de ma Poupette. J’y ai trouvé beaucoup de petits tips qui m’ont bien servi mais j’y ai surtout trouvé beaucoup de confiance : confiance en la vie, confiance en moi, confiance en mon chéri et confiance en ma fille. Et pour cela, je ne te remercierai jamais assez. Merci, de m’avoir appris qu’on peut tous être des jongleurs de vie et que cette dernière est pleine de belles surprises. Merci pour tes jolis mots et pour nos échanges.

Que 2017 soit empli de joie et de fou-rires. De beaux projets. De jolis rêves. D’incroyables moments. De sourires. De rires. De larmes, aussi, mais qu’elles soient de bonheur. Et surtout, d’amour. Tous les jours, partout.

Je t’embrasse bien fort.

Et je vous laisse, profitez des dernières heures de 2016 en compagnie d’Aurélia!

Mille bisous!

Charlotte

IMG_2455.JPG

En quelques mots, je m’appelle Aurélia et j’ai 29 ans. Je suis en couple depuis 12 ans, mariée depuis 5 et la très heureuse maman d’une Petite I de 2 ans ; et tout cela se passe à Paris ! J’aime dire que, comme beaucoup de femmes, je suis une jongleuse de vies, entre celle de maman, celle d’épouse, d’amie, et puis d’entrepreneure.

Après ma grossesse, j’ai choisi une voie un peu différente de mes premières expériences professionnelles (en communication digitale), et je me suis formée pour accompagner les futurs et jeunes parents à s’organiser et préparer l’arrivée de leur bébé. Ça me passionne ! Puis, j’ai eu envie d’aller un peu plus loin et j’interviens aujourd’hui en entreprise avec mon associée, sur tous les sujets qui peuvent toucher à la conciliation vie familiale / vie professionnelle, une problématique qui me tient particulièrement à cœur.

J’ai monté ma première structure en 2013, pour rien au monde je ne ferais machine arrière, mais cela demande beaucoup d’organisation !

°

Polaroïd de famille

A la maison, nous sommes trois : mon mari, Petite I, et moi ! On a un joli équilibre tous les trois … Mon amoureux est très présent, il s’occupe beaucoup de sa fille, et je mesure tous les jours ma chance de l’avoir à mes côtés. Avoir un enfant après 10 ans de vie commune demande quelques ajustements que nous avons su trouver, et aujourd’hui, on n’imaginerait pas notre vie autrement.  Nous avons une petite fille très vive, qui rit beaucoup – même si nous sommes clairement en ce moment dans la phase des colères ! – et qui est une vraie pipelette ! On peut dire qu’on ne s’ennuie jamais avec elle 😉

°

Avant, je ne savais pas ce que c’était qu’être fatiguée ! J’ai découvert l’immense différence entre « choisir ses nuits blanches » quand on sort un peu tard, et les « subir » (je mets des guillemets car bien sûr c’est le lot de tout jeune parent qui se respecte 🙂 )

Avant, je n’avais pas un emploi du temps chargé, même quand je travaillais de 8h à 23h ! Aujourd’hui, tout est optimisé et organisé pour que je puisse profiter de tous mes temps de vie … Pour moi qui suis plutôt bordélique et qui déteste les programmes, il m’a fallu faire de sacrés efforts !

Avant, je ne faisais pas attention à ce que je mangeais, respirais, me mettais sur le corps … Depuis que je suis maman, je fais bien plus attention et je m’intéresse de très près à ce qui pourrait être toxique, pour elle bien sûr, mais aussi pour nous.

Mais surtout avant, je ne savais pas ce qu’était l’amour inconditionnel. Au point de se dire que quoi qu’il/elle pourrait faire, on ne pourrait jamais cesser de l’aimer.

°

J’ai découvert le sport enceinte. Et oui, aussi bizarre que cela puisse paraître, ce fut la période la plus sportive de ma vie ! Certes, c’était du yoga et du pilates principalement, mais j’y allais au moins deux fois par semaine. Ça m’a beaucoup aidée à accepter mon corps qui changeait, à me sentir en forme, et c’étaient mes petits moments à moi. Le rapport que j’avais avec mon corps était bien plus harmonieux pendant ma grossesse qu’en temps « normal ». Et puis quand j’ai été alitée pendant quasiment 3 mois, j’ai béni ces cours qui m’avaient fait prendre des muscles ! (Je vous rassure tout de suite, depuis mon accouchement, je suis beaucoup moins assidue … !)

°

 Mon petit bonheur de maman, c’est d’aller voir ma Petite I à pas de loups quand elle dort … Tous les soirs, je ne peux pas m’en empêcher, j’ouvre délicatement la porte de sa chambre (bon, ne nous mentons pas, au départ c’était pour vérifier qu’elle respirait bien, hein 😉 mais l’habitude est restée), je m’approche tout doucement de son lit, je la regarde dormir, si paisible, ses petites paupières qui frissonnent. Je lui caresse le torse, lui remets sa couette et je m’éclipse tout aussi calmement pour rejoindre à mon tour mon lit !

°

Quand je retrouve ma fille, je me mets à sa hauteur et lui tends les bras. Souvent, elle court vers moi et je la couvre alors de baisers et me prends un bon shoot de son odeur si unique. Parfois en revanche, elle ne vient pas tout de suite et j’attends qu’elle soit prête. Ça ne dure jamais bien longtemps 🙂

°

Ce que je ne manquerai pour rien au monde, c’est …..Ses premières fois importantes. J’aurais été malade de rater ses premiers pas par exemple ; heureusement, j’étais là (et j’ai versé ma petite larme 😉 ). Bien sûr, je n’assisterai pas à tout toute sa vie, mais tant qu’elle est encore petite, je suis tellement heureuse de pouvoir capter ces petites premières fois, de voir ses yeux pétiller (comme à son premier spectacle de Guignol), son air étonné (comme à son premier mot) … C’est à chaque fois un grand moment d’émotion, et des souvenirs qui se construisent pour la vie.

°

Son petit surnom…Ma poupée, ma chérie, mon amour, mon cœur, rien de bien original ! Et aussi plein de dérivés de son prénom …

°

J’ai fait le choix de garder son prénom secret sur Internet. Je pars du principe qu’elle n’a pas choisi que je l’expose et que c’est son identité propre, son intimité.

Ceci dit, j’adore parler de son prénom ! J’y avais pensé au début de ma grossesse, mais son papa avait mis un veto. Nous avions plusieurs critères : nous voulions un prénom peu donné mais connu quand même, féminin, délicat, qui ait du caractère et qui aille avec notre nom de famille (exigeants, nous ?!). Et puis un soir d’août (j’ai accouché en octobre), je l’ai resorti, et ce fut comme une évidence … La sonorité, l’Histoire mythologique qui lui était associé, les différentes significations, tout nous a plu et le coup de cœur n’est jamais reparti.

°

Mon petit truc pour me simplifier la vie : je fais une chose que je m’étais pourtant promise de ne jamais faire : des menus pour la semaine ! Et ça me change la vie, surtout pour les courses, que je fais sur Internet et que je vais chercher en Drive. En fait, cela me permet de n’acheter que ce dont j’ai besoin, donc de faire des économies et de pouvoir acheter des produits de meilleure qualité (on achète bio dès qu’on peut) tout en évitant le gaspillage. J’avoue que le principe même de faire des menus me donnait un peu le cafard au départ, mais je n’ai tellement aucune imagination culinaire que si je n’en fais pas, c’est pâtes/jambon et tomates/mozza tous les soirs !

°

Ce que je souhaite par-dessus tout donner à mon enfant : la liberté d’être qui elle est, la tolérance et la bienveillance. Oui, je sais, ce sont de grands concepts ! Mais je pense que savoir qui l’on est et l’assumer, ne pas avoir peur des autres et les respecter dans leur individualité sont les trois clés pour mieux vivre dans un monde qui devient un peu trop compliqué.

°

Avant j’avais des principes mais maintenant j’ai des enfants... « Pas d’écran avant 3 ans » … ahah j’étais tellement sûre d’y arriver ! Trop facile quand c’est le premier, non ? Oui, sauf quand vous êtes crevée, que vous avez « juste » envie d’un quart d’heure de tranquillité et que vous savez que Tchoupi peut vous l’offrir … et bien exit les principes !

°

Un dernier conseil ?

Tout passe ! Cette devise qui m’a été donnée par une amie maman avant moi m’aide beaucoup. Une période compliquée avec votre enfant, lors de votre grossesse, dans votre couple, une difficulté à concilier votre vie pro avec votre famille … ayez en tête que tout finit par passer (même si cela peut paraître interminable). Et ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas donner des petits coups de pouce pour accélérer le mouvement 😉

[ndlr (Charlotte) : merci pour ce dernier conseil bien à propos me concernant! 🙂]

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s