Mam’inspirante #11

Aujourd’hui, on accueille la première Mam’inspirante de 2017 et c’est ma copine Louna qui vient nous parler de sa petite famille.

J’ai commencé à lire Louna sur le blog Dans ma tribu… Et puis, j’ai découvert son blog personnel Miss Lune que j’ai commencé à dévorer. Elle y parle avec beaucoup de sincérité et d’humilité de la super Maman qu’elle est, jonglant entre une vie familiale prenante et une vie professionnelle intense; sans oublier ses amitiés et son amour pour Mister F.

Louna a une jolie petite fille de 2 ans presque et demi et attend un bébé pour le mois de mai. Quand je lis les articles de Louna, j’ai parfois l’impression que j’aurais pu les écrire moi-même : le diabète de grossesse, le prénom de sa puce, la surprise du sexe de leur petite L. , la vie de chercheur (même si le domaine scientifique est différent), le surnom de nos puces… Bref, autant vous dire que j’attends avec impatience la suite de ses aventures, histoire de voir de quoi mon avenir sera fait! 🙂

Louna est une jeune femme pleine de bon sens (la recherche tout ça, tout ça), une mine d’informations sur la parentalité et l’éducation (Filliozat for ever ;-)), une magnifique jeune maman (et future 2Xmaman, en ce moment), une femme pleine de vie(s) et surtout, c’est une personne vraiment soucieuse des autres. J’adore recevoir un mail ou un petit mot de sa part, c’est toujours personnel, attentif à l’autre, extrêmement doux. J’aime à dire que Louna est ma copine de blog. D’ailleurs, j’espère que cette amitié dépassera le cadre du blogging et que lors d’un weekend à Paris, j’aurais l’occasion de la rencontrer (j’en ai des raisons, de préparer ce weekend à Paris! :-))

Ma chère Louna, grand merci. Pour tout! Je te souhaite, à toi et aux tiens, une merveilleuse année 2017. Pleine de projets (votre maison, un deuxième petit loulou,…), de rêves, de douceur et d’amour. Une année plus calme, aussi, à certains points de vue. Et puis, je te souhaite d’être heureuse. Tout simplement.

Je vous embrasse.

Charlotte

IMG_20160827_093343.jpg

En quelques mots, je suis Louna, presque parisienne et fraîchement trentenaire, j’essaie de faire mon petit bonhomme de chemin, avec ma petite famille sous le bras. Pas toujours facile de concilier le boulot, les passions et les envies de voyages avec la petite tornade qui a investi nos vies depuis un peu plus de deux ans. Je suis tombée dans le piège de la blogosphère parentale à un moment où j’étais au fond du trou, et je dois avouer que sans le soutien que j’y ai trouvé et les jolies rencontres au hasard de mes pérégrinations, je ne suis pas sûre que je serais aussi forte aujourd’hui. J’ai trouvé dans cet univers bienveillant des échanges qui m’ont permis d’apprendre à reconnaître mes limites et d’assumer mes envies contradictoires, et, en un mot, j’y suis devenue complètement addict.

°

Polaroïd de famille

Chez nous, on est trois… et demi ! Mister F., mon compagnon de vie depuis presque 10 ans et mon mari depuis l’été 2013, notre fille, surnommée Poupette, née en août 2014, pour nos noces de coton et le petit nouveau de la bande, notre MiniChou d’amour, attendu avec impatience pour le mois de mai. Poupette semble avoir déjà bien compris que la famille va s’agrandir, et elle continue à nous surprendre tous les jours (la dernière question en date : « Mais maman, mais comment il s’appelle, le bébé dans ton ventre ? »).

°

Avant, je pensais avoir un emploi du temps trop chargé. Entre le piano, les claquettes, le yoga et la boxe, il fallait pratiquement se donner rendez-vous pour partager une soirée ensemble, avec Mister F. Heureusement, on se retrouvait autour de notre passion pour le cinéma, et nous arrivions à y aller près de trois fois par semaine ! Bref, c’était la course tout le temps, et j’avais l’impression de n’avoir jamais de temps pour moi… Mais ça, c’était avant ! Maintenant, je sais bien que, même si je mets entre parenthèses toutes ces activités, je n’aurais pas plus de temps pour moi, puisque les priorités ont totalement changé, depuis l’arrivée de Poupette dans nos vies !

°

J’ai découvert quelques belles fêlures dans ma carapace, lorsque j’étais enceinte. Ce sentiment d’être à fleur de peau en permanence, osciller entre un bonheur incommensurable et une peur démesurée de le voir disparaître, me sentir si fragile, ça a été difficile à accepter. Et puis, mes petits maux de grossesse ne m’ont pas aidée à être sereine (quand le diabète gestationnel s’invite dans l’histoire, on a du mal à avancer sereinement…).[Ho, oui, que je te comprends ma Louna (ndlr)] Mais je suis persuadée que ces quelques mois m’ont pleinement préparée à mon rôle de maman.

°

Mon petit bonheur de maman, c’est de découvrir avec fascination la personnalité en pleine construction de ma petite fille. La voir s’inventer des histoires, interagir avec son environnement, grandir, apprendre, est un de mes plus grands bonheurs. (Oui, je sais, on avait dit petit bonheur, mais j’y peux rien, c’est plutôt grand bonheur, par ici ! 😉 ).

°

Quand je retrouve ma fille, quand elle me découvre, qu’elle affiche son sourire coquin et se met à courir vers moi, mon cœur manque un battement.

°

Ce que je ne manquerai pour rien au monde, c’est prendre le temps de voir ma fille grandir. Parfois, le quotidien nous piège et on se retrouve vite éloigné de ce qui compte vraiment : prendre le temps de se raconter sa journée le soir, jouer dans le bain, lire encore et encore les mêmes histoires du soir, jouer comme des petits fous ou apprendre de nouvelles comptines.

°

Son petit surnom, sur le blog, c’est Poupette. Mais je l’appelle également ChérieChou sur le joyeux blog collaboratif Dans Ma Tribu, dérivé naturel de BébéChou, le petit nom que nous lui avions donné lorsqu’elle était dans mon ventre. A la maison, c’est plutôt mon amour ou mon petit chat.

°

Son prénom, c’est toute une histoire ! Nous étions tellement persuadés d’attendre un petit garçon, nous qui avions trouvé le prénom idéal dès la sortie de l’écho du premier trimestre ! Comme nous avions décidé de garder la surprise jusqu’à la naissance, je voulais quand même arriver le jour J avec une idée en tête pour une petite fille, hein, on ne sait jamais. Je me suis donc retrouvée, à quelques jours de ma DPA, à tanner Mister F. pour que nous nous mettions d’accord au moins sur une top list de trois prénoms. Bon, la liste initiale d’une vingtaine de prénoms a fini par se réduire doucement, et le jour J (enfin, la nuit N, en l’occurrence), nous avions chacun un prénom préféré, et puis un troisième prénom compromis. Mais bon, de toutes façons, nous allions bientôt rencontrer notre petit garçon, alors c’était pas bien grave !

La bonne blague ! Finalement, alors que notre bébé était déjà né depuis plusieurs minutes, la sage-femme nous a demandé si nous avions regardé le sexe, ce que, pris dans l’émotion de cette première rencontre, ni le jeune papa ni moi-même n’avions pensé à faire. Quelle surprise de découvrir alors que BébéChou était une fille ?! Une FILLE !! Euh… Du coup, il allait falloir se mettre d’accord rapidement, sur son prénom. Et là, je crois qu’après m’avoir vue mettre son enfant au monde, Mister F. n’a pas pu faire autrement que de céder à mon envie, et de choisir le prénom de Léonore.

°

Mon petit truc pour me simplifier la vie : m’appuyer sur Mister F. dès que je sens mes limites arriver. C’est mon pilier, je sais que nous pouvons compter sur lui ! Bon, et de manière plus triviale, on a tout récemment investi dans une casquette de bain, cet accessoire qui me paraissait aussi ridicule qu’inutile, censé protéger les yeux de bébé des éclaboussures quand on rince le shampooing. Mais je dois dire que ce bout de plastique tout bête a changé nos vies : plus de pleurs au moment du rinçage, et un bain qui reste un plaisir du début jusqu’à la fin ! 😉

°

Ce que je souhaite par-dessus tout donner à mon enfant : confiance. Confiance en elle, confiance en la vie, confiance en les autres. Cette confiance qui m’a parfois manquée, mais que j’ai su retrouver grâce aux amis, aux parents et à mon mari, à chaque fois que cela m’a été nécessaire. Je voudrais qu’elle puisse avoir confiance en sa capacité à savoir bien s’entourer.

°

 Avant j’avais des principes, maintenant j’ai un/des enfant(s). Ben pas vraiment, en fait. Je n’avais pas vraiment de principes avant, je pense que j’ai toujours senti confusément qu’éduquer un enfant, c’est avant tout vivre au jour le jour et grandir avec lui. Bon, ça veut pas dire que c’est facile ou que j’y arrive tous les jours, mais au moins, ça évite de culpabiliser, et ça, c’est quand même précieux ! 😉

°

Un dernier conseil ?

Faites confiance à votre enfant ! C’est lui qui fait de vous la mère dont il a besoin pour grandir, pour avancer, qui vous façonne jour après jour. Alors écoutez-le, et apprenez à lui faire confiance !

louise-and-co-28
Crédits photos : Amandine Gimenez

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. madamelavande dit :

    Un bien joli portrait de famille ❤
    Je serais bien embêtée de devoir dire, Charlotte et Louna, lequel de vos blog je préfère lire 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Amélie C dit :

    Quel plaisir de retrouver Louna sur ton blog ! Comme toi j’ai commencé à la lire sur Dans Ma Tribu, puis sur son blog personnel et c’est un plaisir à chaque fois que de lire ses articles !

    J'aime

  3. Pititefleur dit :

    J’adore ce petit portrait qui reflète bien la personnalité de Louna et son incroyable famille.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s