Et si, 2016 n’était pas si mal que ça? Ou ce que cache la lune…

Hier matin, je me suis réveillée avec l’impression d’avoir enfilé une bouteille de vodka entière la veille. La gueule de bois, cette putain de gueule de vois avec laquelle je me suis réveillée trop souvent cette année 2016. Trump est élu président des Etats-Unis. Comme il pourrait le dire lui-même : What the fuck?

Cette même sensation qu’après Bruxelles, Paris, Nice, Orlando, le Brexit… Cette impression que l’horizon est bouché. Qu’on ne sait plus comment tourne le monde. Cet infâme goût de cendre dans la bouche.

Et puis, au fur et à mesure du réveil des personnes que je suis sur les réseaux sociaux, ces phrases désabusées qui, en réalité, finissent par m’inquiéter tout autant : « Rien ne va plus, quel monde laisse-t-on à nos enfants? »; « Ça ne sert plus à rien, le monde est pourri. On va droit dans le mur » ou encore « 2016 : l’année noire. Rien de bon, bonne à jeter ».

Mais je me demande, si nous n’avons pas tendance à ne plus voir que la lune… Un peu comme une éclipse, où le plus petit (la lune) en raison d’une perspective particulière arrive à masquer le plus gros (le soleil); peut-être sommes-nous aveuglés par l’impression que nous ne vivons que des drames?

Oui, c’est choquant. Oui, ces attentats sont terribles car ils touchent les nôtres. Oui, j’ai eu le cœur brisé en entendant que le monde, une nouvelle fois avait été frappé par la haine. Bien sûr, j’ai peur pour notre planète, la paix internationale, pour la démocratie.

Oui, j’ai vu le sang, la haine, la peur, l’angoisse. Pas de près, non. Mais à travers les médias. Mais, ce que j’ai vu d’autre, à chacun de ces différents évènements, c’est une formidable solidarité autour des victimes des attentats, des services de secours qui ont travaillé comme des fous, des mains tendues, des gens se rassembler et montrer leur tolérance interculturelle, des appels aux manifestations citoyennes, des appels au vote, des gestes d’amitié et de soutien, de l’empathie et surtout, cette incroyable force de vie des peuples endeuillés ou meurtris.

e4eac5451721c1715d52e72eba703b71-1458666692
Crédits photos : RTBF

Au-delà de cela, 2016, ça a été aussi beaucoup de petits bonheurs qui forment de grands bonheurs mis bout à bout. Mais on ne les voit pas toujours ces petites joies… : ces enfants qui naissent, ces gens qui se disent oui, ceux qui s’engagent, ces thèses de doctorat terminées qui font avancer la recherche, ces découvertes médicales et scientifiques, ces rêves et ces projets réalisés,… 2016, pour nous, a commencé avec la naissance de notre fille et ce grand bonheur m’aide peut-être à relativiser les grands malheurs rencontrés.

2016, ça a été beaucoup de déconvenues mais ça a été ça aussi : de l’amour à l’état brut, des éclats de rire et des sourires. Et il est temps que nous en tirions des conclusions. Car 2016, doit nous apporter les enseignements nécessaires pour 2017. Waw, ça fait du bien de chercher le soleil derrière la lune!

Oui, le monde est en mutation. Et oui, cela est inquiétant. Il est vrai que nous ne pouvons pas agir sur tout ce qui va mal; oui la politique américaine ne nous appartient pas; oui le Brexit nous a été imposé… Mais cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas être acteurs de notre changement.

Plusieurs initiatives ont mis l’accent sur le fait que chacun, à sa place, à sa hauteur, peut déjà changer beaucoup de choses. A force de petites briques, de petites réalisations, je suis certaine qu’on peut reconstruire notre monde.

Alors prenons-nous en main, pour justement ne pas subir le monde que nous laisserons à nos enfants mais pour le choisir. Je pense qu’un peu d’amour, de bienveillance et une main tendue peut changer beaucoup de choses quand une chaine s’installe.

Amis/amies français, allez voter en 2017. Vous êtes le meilleur rempart contre l’extrémisme. (Je suis belge, mais promis, je vote sans abstention à toutes nos élections) Prenons nos responsabilités politiques, votons quand nous sommes appelés aux urnes. Renforçons le tri sélectif. Pensons au covoiturage, aux transports en commun, au vélo ou simplement à nos jolis pieds pour nous déplacer. Prenons le temps de comprendre l’autre, de l’écouter et de l’aider quand cela nous est possible. Laissons la place à l’autre, du mieux qu’on le peut.

Nous ne changerons pas les autres, mais nous pouvons avoir de petites initiatives qui se transmettent. J’aime souvent dire, quand je dépanne ou aide un inconnu : « Votre sourire a fait ma journée. J’ai une seule demande : rendez un jour un même service et envoyez la personne à qui vous l’aurez rendu faire de même. Ainsi, je suis sûre qu’un jour, ce service me reviendra« . Car oui, je suis persuadée qu’une immense chaine est possible. Simplement, il faut la lancer.

Alors, si 2016 nous aide à nous lancer dans un peu plus d’amour et de solidarité. C’est que, finalement, 2016 n’était pas si mal que ça.

XXX

Charlotte

p1030659

11 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Flora dit :

    On a souvent tendance à nous focaliser sur les mauvaises choses, tu fais bien de rappeler toutes les bonnes choses qui a eu aussi. je suis peut être trop optimiste mais même si cette histoire m’a fort touchée et attristée, ce n’est pas la fin du monde non plus. L’Amérique a survécu à 2 mandats de W Bush, ils peuvent bien survivre à 5 ans de Trump. Comme ils disent bien : « every cloud has a silver lining ».

    Aimé par 1 personne

  2. mamanchloe dit :

    Comme j’aime ton article plein de positivisme et d’espoir !! Bien sûr moi aussi j’ai peur pour l’avenir, pour les miens et pour mes enfants. C’est pour ça que j’essaye de me concentrer au jour le jour sur ce qui nous rend vraiment heureux. Et je me dis que nous avons de la chance. En effet dans toute la noirceur de notre monde on peut voir de beaux moments, des mains tendues, une grande solidarité…Et ça fait du bien ! ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton gentil commentaire, Chloé.
      C’est à force d’espoir et de bienveillance que le monde peut devenir meilleur… 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Il faut être positif et constructif. J’ai la chance d’être en bonne santé avec ma famille autour de moi. Je n’ai pas perdu de proches dans un attentat alors oui je suis positive mais ca n’empêche que ce n’est pas rassurant. Merci pour ce joli article qui fait du bien

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton gentil commentaire, en effet, il est bon de se souvenir de ce qui va bien dans nos vies!

      J'aime

  4. Un bel article plein de positivisme ! Merci…
    Moi aussi j’ai envie de voir les belles choses autour de nous.

    Aimé par 1 personne

  5. Lau Léo Nard dit :

    Pour reprendre tes mots, Waw, ça fait du bien de chercher le soleil derrière la lune… et dans mon cas…de lire ton article. Merci pour ces quelques lignes positives !

    J'aime


    1. Merci pour ton commentaire ma belle.

      J'aime

  6. l0uanne dit :

    Nous on a enchaîner les galères financières, et on est loin d’être tiré d’affaire, donc j’ai du mal à me dire que 2016 était une bonne année :/

    J'aime

    1. Je comprends… Ma pauvre, j’espère, alors, que 2017 sera rayonnant!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s