Quand bébé se fait désirer : techniques de survie quand on dépasse le terme

Ma Poupette était bien dans mon ventre… Elle n’avait visiblement pas vraiment envie de bouger de son environnement intra-utérin et moi qui rêvait qu’elle vienne un peu plus tôt (d’autant plus qu’on m’avait promis un gros bébé), elle est finalement arrivée 3 jours en retard.

3 malheureux jours qui m’ont semblé être les plus longs de mon existence… J’étais littéralement désespérée.

Remettons dans le contexte : mon petit haricot (rappelez-vous, je ne savais pas si c’était une fille ou un garçon) était prévu pour le 31 décembre 2015. Je trouvais la date plutôt sympa et je me disais que cette année, nous allions donc faire l’impasse sur un nouvel an de folie, bébé étant sensé arriver dans ces eaux-là.

Mais avec les antécédents familiaux (beaucoup de gros bébés), le diabète, un papa d’un 1m85 et un Papy (mon Papa) de 1m95; on ne me laissait que peu d’espoir quant au fait que bébé soit une crevette. Et les mesures par échographies faites au milieu du mois de décembre semblait confirmer que bébé était dans le percentile 95 pour le poids et la taille… Haha, très bien. (Vous sentez venir l’angoisse à l’idée d’accoucher? :-))

De plus, j’avais très envie que bébé soit déjà présent pour fêter Noël avec nous… J’imaginais sans cesse ce premier Noël, la famille réunie et mon petit bébé au milieu de ce petit monde. J’ai beaucoup chanté et écouté la chanson de Mariah Carey « All I want for Christmas is youuuuu » à cette période. Je vendais du rêve : assise sur mon ballon avec mon gros ventre à chanter à tue-tête cette chanson… Avec le recul, je me dis que c’est peut-être pour ça que ma fille a préféré rester dans mon ventre.

Bref, j’espérais que bébé fasse une apparition un peu plus rapide que prévue.

Mais…

C’était sans compter sur le fait que, visiblement, Poupette était bien dans son petit bain et profitait de ces quelques derniers jours pour barboter entre et taper dans les côtes de sa maman.

J’avoue, à partir du 18 décembre, j’ai TOUT essayé : la tisane de feuille d’églantier, la course à pieds (mon gynécologue lui-même m’avait dit que je pouvais en faire), les escaliers, l’homéopathie, le ballon, … Rien n’y a fait.

Le problème c’est que je désespérais un peu d’être encore enceinte. Je sentais que mon bébé grossissait beaucoup et je commençais à avoir peur de devoir accoucher d’un énorme petit bout, j’étais encore au régime sec, je ne savais plus comment me mettre pour ne pas avoir mal au dos ou aux côtes, j’allais aux toilettes toutes les trois minutes, …

De plus, les fêtes de fin d’année n’ont pas joué en ma faveur : effectif réduit à l’hôpital et malgré des monitorings prévus plus d’une semaine avant le terme (à cause du diabète), pas de mesures du bébé prévues. Bref, je sortais généralement des examens en pleurant quand la sage-femme avait fini par me dire : « Rien  n’a bougé, Madame ».

Le pire, c’est que j’ai eu des contractions régulièrement en soirée jusqu’au… 27 décembre. Ensuite plus rien! Plus une seule jusqu’à l’accouchement.

Bref, je me voyais enceinte jusque mars. Je déprimais à fond, d’autant que j’étais seule à la maison car mon chéri essayait de garder un maximum de jours pour après la naissance. Du coup, j’ai souvent chanté à mon petit haricot ces quelques paroles de la « Reine des neiges » [oui, je lui ai chanté beaucoup de choses à ce petit bout…]:

« Je suis seule et je m’ennuie
Tu restes de glace
Et moi j’attends que les heures passent »
tumblr_n1s2azg45v1rjxfbno1_500
Alors je me suis occupée, du mieux possible. Voici quelques idées pour passer les dernières semaines en attendant bébé  :
  • Préparer les enveloppes avec les adresses et les timbres pour le faire-part (gain de temps incroyable par la suite, quand bébé est né);
  • Fignoler des éléments de décoration pour sa chambre, faire éventuellement un peu de bricolage. Personnellement, j’ai peint une toile magnétisée pour en faire un panneau pour y aimanter toutes les jolies cartes reçues, les faire-parts et les invitations de mariage;
  • Faire des lessives et nettoyer;
  • Cuisiner et congeler les plats pour arriver à manger durant les premières semaines de vie de bébé (et avoir quelque chose à proposer à Tata Germaine qui s’invite à manger alors que vous avez un petit bout de 6 jours, haha);
  • Regarder tous les films en attente depuis des mois (ou entamer une série comprenant déjà plusieurs saisons). Personnellement j’ai revu la Reine de neiges, Love actually, Nothing Hill, … et je me suis lancée dans Grey’s Anatomy tout en regardant de temps en temps un film/épisode de série de Noël ;
  • Marcher et profiter des activités de saison (me concernant c’était les marchés de Noël);
  • Programmer des verres/soupers avec des amis. Il est important de voir du monde, surtout en fin de grossesse et puis si vous accouchez, vous décommanderez, tout le monde comprendra pourquoi;
  • Vous entrainer à mettre le cosy dans la voiture, monter et démonter la poussette, mettre un body,… Bref toutes ces choses sur lesquelles on n’a pas le temps de se pencher quand bébé est là;
  • Dormir, un maximum pour recharger vos batteries;
  • Profiter de ces derniers moments pour aller au cinéma ou au restaurant en amoureux avec votre chéri.

Je sais, si vous êtes en plein dedans cela ne vous empêchera pas de trouver cela vraiment trop long. Et la meilleure chose que je puisse vous souhaiter c’est du courage pour prendre votre mal en patience! 🙂

Surtout que l’entourage vire généralement mono-maniaque aussi durant cette période : SMS, appels, … Vos proches chercheront à savoir où vous en êtes. Personnellement, j’ai dû dire à certaines personnes qu’elles seraient évidemment au courant quand le bébé serait né mais qu’en attendant, si elle pouvait me laisser en paix, ça serait top! N’hésitez pas à clarifier les choses avec eux. Par contre, il y a quelque chose contre lequel vous ne saurez pas lutter: le fouinage (quand on surveille vos connexions et vos posts sur les réseaux sociaux). Mais c’est moins intrusif, donc à titre personnel, ça me dérangeait moins.

Mais surtout dites-vous que votre bébé finira par venir, éventuellement avec un peu d’aide s’il s’attarde trop dans votre ventre.

Pour moi, ma grossesse a pris fin  la nuit du 2 au 3 janvier 2016 lorsque j’ai perdu les eaux… Enfin, j’ai cru que je serais rapidement libérée mais… la suite, ce sera pour plus tard. 🙂

Après coup, ces quelques jours d’attente me semblent ridiculement courts et que je ne comprends pas pourquoi je me suis mise dans des états pareils… Mais je pense qu’en fin de grossesse entre la fatigue, les hormones, les angoisses, les nuits coupées,… Je n’étais plus tout à fait rationnelle!

XXX

Charlotte

9 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Louanne Dac dit :

    Jt’ai battue je suis allée jusqu’à J+5 😀 Honnêtement on m’a tout sortie « Mais tu verras tu vas accoucher à la pleine lune » « Mais elle est bien au chaud » « Il faut trop froid elle veux pas sortir » « Elle se fait belle »

    Par contre j’ai du être déclenché. Mais tu sauras tout dimanche ^^

    J'aime

    1. Je me réjouis de te lire!
      J+5, c’est déjà bien lonnnnng.

      J'aime

  2. Pititefleur dit :

    Tu m’as fait rire quand même. Moi j’aimerais bien avoir de temps en temps ce temps pour regarder des séries, les films de Noël 😅
    Je plaisante bien sûr j’imagine que l’attente n’est pas drôle du tout 😉

    J'aime

    1. Haha, mais en fait c’est le genre de choses que tu as trop envie de faire jusqu’au moment où tu n’as plus que ça à faire! 😉
      <3<3

      Aimé par 1 personne

  3. Maman-Tout-Terrain dit :

    « Faire des lessives et nettoyer » => Dis donc, tu sais vendre du reve!!!
    N’empeche que je rigole, je rigole, mais je l’ai vecu trois fois (naissances a 42 sa, 42 sa et 41sa+5… pour des termes calcules sur la base de 40 sa en Asie) et que j’etais d’une humeur execrable. Perso, les derniers jours, en dehors de faire des escaliers, j’arrivais plus a me motiver pour grand chose… En tout cas, reconnaissance eternelle a mon tres saint mari qui a su me supporter a chaque fois jusqu’au bout!

    J'aime

    1. En fait, je suis maniaque… Du coup, j’adore avoir ma maison toute propre et mes affaires nettoyées et repassées. Haha mais je comprends que ce ne soit pas le cas de tout le monde!
      Hihi, les derniers jours, ma patience aussi était à bout. Je crois que ça arrangeait bien mon chéri de travailler, en fait! 😉

      Aimé par 1 personne

  4. Julycocoon dit :

    Ma puce est née à J-1 à quelques heures de son Jour J donc je vois bien de quoi tu parles, j’ai d’ailleurs fait un article un peu similaire http://www.thecocooningaroundthecorner.fr/conseils-pour-soccuper-conges-mat/ ! Aujourd’hui, il ne me reste que de bons souvenirs des derniers jours à l’attendre ! Hâte de lire la suite !

    J'aime

    1. C’est dingue comme le cerveau efface les « mauvais moments »…
      Merci pour ton article, que j’ai lu avec plaisir. C’est chouette, plein de bonnes idées pour s’occuper en attendant bébé.
      Je reviens vite avec la suite! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s