A toi, qui n’es plus là…

Novembre, ça aurait été ton joli mois.

Je t’aurais accueilli, avec force et amour. Par un jour de vent et de pluie. Sans doute ! Car faut pas rêver : novembre, en Belgique, c’est rarement écran total et 24 degrés.

Tu aurais été un petit garçon, ou une petite fille. Qu’importe. On aurait découvert tout cela ce jour magique où tu serais venu au monde. On t’aurait appelé Iris, Emilien, Alexandra ou Maxence. Je ne sais pas, je ne saurai jamais.

Je t’aurais mis la petite combinaison nounours de ta sœur pour Noël, tu serais passé de bras en bras. On aurait été 4 et j’aurais été si fière.

J’aurais profité de chaque moment avec toi durant ce congé de maternité. Je t’aurais promené, beaucoup, comme je l’ai fait pour ta sœur. J’aurais fait des siestes, toi collé contre moi dans notre grand lit. J’aurais observé ton Papa t’embrasser et te bercer par une porte entrouverte, retombant mille fois plus amoureuse de lui.

On aurait été ensemble reprendre ta grande sœur à l’école. Tu l’aurais sans doute cherchée du regard, car il parait que les petits sont toujours fascinés par leurs ainés. Elle serait arrivée, en courant, nous expliquant sa journée. Je vous aurais embarqués tous les deux : ma papote et mon tout petit, dans la voiture. Vous regardant avec tendresse dans le rétroviseur.

Et avant ça, je t’aurais porté avec amour et douceur. J’aurais tenté de profiter de cette grossesse. J’aurais tenté d’en aimer chaque instant. J’aurais pris ma glycémie, fait attention à ce que je mange ; je l’aurais fait avec plaisir car je l’aurais fait pour toi.

Mais tout ça c’est fini : après 8 semaines ensemble, tu es parti durant ces quelques jours de douceur du mois d’avril. C’est fini : on ne sera pas 4 pour Noël. On sera trois mais avec, pour toujours, une petite place dans mon cœur qui restera toujours remplie de « Et si… ». Je suis seule, avec mes rêves avortés et l’impression que jamais je ne pourrais vraiment me relever.

Qu’on ne me parle pas de « nature qui est bien faite » ou de « c’est la vie ». Car c’est peut-être la vie, mais parfois, elle fait mal cette chienne de vie. Qu’on ne mesure pas ma douleur en nombre de semaines d’aménorrhée, de grossesse ou de cycles d’essai. Qu’on ne me parle pas d’un « tas de cellules dont l’avenir était sans doute bien sombre ». Ce que j’ai perdu ne se mesure pas à ça.

Ce que j’ai perdu c’est un joli jour du mois de novembre, où tu serais au venu au monde. Ce que j’ai perdu ce sont des petits paquets à ton nom sous le sapin. Ce que j’ai perdu ce sont de longues balades en poussette tes petits yeux dans les miens. Ce que j’ai perdu c’est un bébé.

Je ne sais pas ce qu’est un deuil périnatal à un terme plus avancé. Je ne sais pas ce que c’est perdre un enfant né vivant. Je ne sais pas ce que cela représente mais je respecte la portée de ces deuils. Je voudrais juste qu’on respecte le drame que mon histoire représente pour moi, aujourd’hui.

Et je sais qu’un jour, je te remercierai, toi qui n’est plus là aujourd’hui. Je te remercierai parce que tu auras laissé la place à un enfant que j’aurai la chance de connaitre. Je te remercierai parce que tu es parti en silence, même si je m’en voudrai toute ma vie de ne pas t’avoir entendu mourir.

Où que tu sois, quoique tu fasses, je t’aimerai toujours pour ces quelques semaines de rêves et pour cette douce idée qu’on serait 4 à Noël…

Aujourd’hui, j’ai remarqué que les lilas étaient en fleurs. J’ai toujours aimé leur odeur, mais cette année, elle a une saveur particulière. Une petite odeur de bébé, de regrets, d’espoir et d’amour. Les lilas ont fleuris, comme chaque année. Mon cœur refleurira aussi.

« L’amour est une plante de printemps qui parfume tout de son espoir, même les ruines où il s’accroche. » G. Flaubert.

D’où que tu sois, prends soin de toi, prends soin de nous.

Je t’aime.

Ta Maman.

 

 

***

Au vu de tous les petits mots que j’ai reçus suite à mon article de jeudi, dont une grande partie en privé, je me suis dit que je devais plus rapidement que prévu vous parler de ce qui se joue vraiment dans ma vie en ce moment… Merci à toutes pour vos gentils encouragements et vos pensées, vos doigts croisés et vos confidences. Merci d’avoir souhaité que je vous revienne vite avec une belle nouvelle. La belle nouvelle nous l’avons vécue…Quelques semaines seulement. Afin de ne pas vous laisser dans l’attente, je pense qu’il vaut mieux en venir directement au fait. Merci de me lire. Dans les semaines à venir, je pense que ce sujet sera beaucoup présent sur le blog. Car reprendre la plume est une thérapie dans mon parcours… un peu douloureux en ce moment.

***

43 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Allychachoo dit :

    Que te dire… Du courage, de l’amour, un bel avenir et un éternel souvenir ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ma belle. Des souvenirs. Qui resteront et bien vite, je l’espere, de belles raisons de nous réjouir. 😊💛

      J'aime

  2. Mélimélanie dit :

    J’ai juste envie de te serrer dans mes bras.

    Aimé par 1 personne

    1. Je prends tous les câlins virtuels… 💛 Merci, merci, merci.

      J'aime

  3. Fanny dit :

    Courage. Plein de pensées

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de tout cœur et avec tendresse. 💛

      J'aime

  4. Désolée pour vous. C’est une bien triste nouvelle. Bon courage et toutes mes pensées pour l’avenir.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, de tout cœur. La vie nous donnera vite de nouvelles raisons de nous réjouir, je l’espère. 😊 en attendant c’est tjs avec un ravissement renouvelé que je découvre tes nouvelles illustrations! 💛

      Aimé par 1 personne

      1. Merci pour le compliment, oui je te le souhaite. Tu verras, un jour ça ira mieux (je suis aussi posé par là). Bises

        Aimé par 1 personne

  5. ColombesMum dit :

    Outch…comme je te comprends…j’ai fait ma fc il y a un an en avril, une fc précoce certes mais j’attendais mon bebe de Noël…qui existait tellement deja dans mon corps et dans ma tête. J’ai mis du temps à m’en remettre physiquement et psychologiquement…et j’y pense encore souvent à ce bebe sans visage, cette petite âme la haut…cette vraie 2e grossesse…courage et j’espère que l’espoir renaîtra vite.

    J'aime

    1. Quel que soit le terme, la date, le moment : l’enfant existe parfois même avant la grossesse. Nos cerveaux sont des trésors de projections. Et nos cœurs ne sont pas en reste. Je pense qu’on ne l’oublie jamais vraiment. Prend soin de toi et de cette troisième grossesse. Prend soin de ton petit, de ton grand et du souvenir de ta petite étoile. 💛

      J'aime

      1. ColombesMum dit :

        Oui je pense qu’on n’oublie jamais en effet. Et je suis d’accord, l’enfant existe deja meme si tôt! Je te souhaite du courage dans cette épreuve…c’est un douloureux moment. Ça m’a beaucoup aidée de lire des témoignages et d’en parler, échanger, sentir tout ce soutien avec là blogosphère. J’en n’ai très peu parlé « en vrai » et bizarrement quand j’en ai parlé a posteriori c’est vraiment pas là où j’ai eu le plus de soutien…je me sentais vraiment déchirée, c’était dur. Plein de bises reconfortantes…

        Aimé par 1 personne

        1. Merci… je pense que la parole a un pouvoir libérateur et l’evriture Aussi. J’ai reçu plein de marques d’affection et de témoignages et p***** ça fait du bien 💛. Prend soin de toi

          Aimé par 1 personne

          1. ColombesMum dit :

            ❤️– oui ça aide beaucoup de se sentir soutenue et écoutée car en fait c’est tres commun mais tres tabou…on se sent coupable aussi et ça a le mérite de nous alléger la culpabilité. Merci à toi. Prends soin de toi aussi, je me suis mise bcp de pression pour retomber enceinte et n’ai pas trop écouté mon corps qui était HS, c’edt nécessaire de l’/s’ écouter pour arriver à se reconstruire sainement. Et apres ce n’est plus qu’un mauvais souvenir. Pour faire mon deuil j’ai aussi acheté une petite bague symbolique qui me rappelle tous les jours mon parcours et qui m’a aidée à aller de l’avant malgré le chagrin, la peine, l’état de désespoir dans lequel j’étais (surtout avec des réactions à la con qu’on entend souvent). Mon gyneco a été top aussi, tres humain et bienveillant. Courage, un jour la lumière au bout du tunnel reviendra. (J’ai détesté les annonces de grossesse post-fc et j’en voulais à la terre entière). Et mon corps m’a refait des symptômes de grossesse et de fc pendant de longs mois, c’était dur à vivre.

            Aimé par 1 personne

  6. Flora dit :

    J’espère que la thérapie de l’écriture marchera = Le deuil c’est très personnel, tu es la seule à savoir comment gérer le tien… ne laisse personne te dire le contraire ❤ ❤ ❤

    J'aime

    1. Merci ma Flora. Merci de ta présence. Merci de tes mots et de ton soutien ❤️❤️❤️

      J'aime

  7. Picou dit :

    Je suis tellement triste de lire ça, je m’attendais à une annonce positive, suite à ton dernier article, mais pas à cette chute évidemment…Je ne peux que t’envoyer mes voeux les plus sincères de rétablissement pour cette dure épreuve, et penser à ta petite étoile qui brille fort là haut. Courage…

    Aimé par 1 personne

    1. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu rapidement dire ce que je vivais vraiment car je me suis rendue compte que beaucoup attendaient une belle annonce… et comme j’arrive justement dans le moment ou on annonce classiquement la venue d’un enfant.. c’est d’ailleurs ce que je redoute à ce stade : les annonces de grossesse pour le même terme que la mienne. On verra. Mais les « et si » risquent de revenir.
      Merci pour ton gentil mot et pour ton soutien et pour être là, tjs avec la même bienveillance 💛💛

      J'aime

  8. Picou dit :

    Je suis tellement triste de lire ces mots…J’avais espéré une belle nouvelle, suite à ton dernier message, mais pas cette terrible chute évidemment…Prends ton temps pour ton deuil, parles en si ça te fais du bien, tu en as le droit et le besoin sans doute. Je t’envoie mes meilleures pensées pour que tu puisses continuer ta route sereinement et je pense à ton étoile, là haut. Courage…

    J'aime

  9. Oh la la ton article me met les larmes aux yeux… Je te lisais en silence, espérant une fin de l’histoire tellement plus heureuse. Je ne sais pas quoi ajouter de plus, continue à écrire puisque ça te fait du bien, nous sommes là pour te lire et te soutenir ❤ .

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je me suis rendue compte que beaucoup de personnes pensaient que j’allais arriver avec une fin p’us Heureuse. Et c’était difficile comme situation pour moi… merci de me lire et de me soutenir. c’est ce dont j’ai besoin en ce moment… bisous 💛

      J'aime

  10. Madame Bobette dit :

    Oh, je suis si triste pour toi, pour vous… Jamais en laissant mon commentaire hier je n’imaginais ça 😦
    Je pense beaucoup à toi et si tu veux en parler un peu, tu sais où me trouver!! Je t’envoie plein de soutien et un gros câlin

    J'aime

    1. Aucun souci :-). J’ai eu un sacré baume au coeur de voir que vous étiez toutes si enthousiastes et pleines d’encouragements! Ca seraa vite un beau réconfort.
      Merci merci merci pour tout. Ton soutien et ta présence. La vie prendra sa revanche chez toi comme chez moi, hein? 🙂
      Bisous.

      J'aime

  11. lbv14 dit :

    Je suis désolée que tu aies dû vivre cette épreuve. Je suis navrée que vous n’ayez pas eu ce joli jour de novembre.
    Moi c’aurait dû être un joli jour de mai… et finalement c’en fut un tout de même car c’est à ce moment là que Charlotte a décidé de faire son nid en moi.
    Il y a des drames intimes qui se joue autour de la maternité, tout n’est hélas pas que douceur et bonheur.
    Je t’embrasse.

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu savais comme ton et tes articles sur DMT m’ont aidée.
      J’espère avoir vite de belles nouvelles et surtout les vivre sereinement, en attendant, mon corps, mon âme et mon coeur ont besoin de se ressourcer et j’ai besoin de me retrouver.

      J'aime

  12. pellicule de vie dit :

    Ton article je l’ai lu à voix haute.. Il m’a donné des frissons, puis des larmes aux yeux. Qu’importe la durée de la grossesse, perdre un tout petit est douloureux. J’ai fait une fausse couche précoce un mois avait de tomber enceinte de mon 2e. Même si il est parti avec mes règles, ca m’a fait mal car on le souhaitait ce bébé. Et puis un mois après venait mon little boy ❤. Courage ma Charlotte.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ma belle. Et merci pour ton témoignage.
      C’est important pour moi de lire les fins heureuses et les témoignages autour de cela. Tu as raison : quel que soit le terme, la douleur est là. Que ce soit quelques jours ou quelques semaines après avoir appris une grossesse.

      Aimé par 1 personne

  13. mamanchloe dit :

    Je suis très émue par ton article ma jolie Charlotte… je n’ose imaginer les moments difficiles que tu/vous êtes en train de traverser… Tu as tout mon soutien, je t’embrasse mille fois toi et ta petite famille d’amour ❤❤❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ma Chloé.
      Merci merci merci.
      Je ne sais que dire d’autres mais vos petits mots et vos émotions sont autant de petites étincelles de vie pour lesquelles je vous suis reconnaissante.

      Aimé par 1 personne

  14. Je ne sais que te dire si ce n’est que toute ma compassion t’accompagne. Je t’envoie ma dose de réconfort en espérant qu’elle te parvienne vite et qu’elle adoucisse ton cœur meurtri.
    Cécilia

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Cécilia.
      Je suis sûre qu’un jour le soleil déchirera les nuages… 🙂
      Il faut juste lui laisser le temps et me retrouver, dans mon corps, mon coeur et mon esprit.
      Merci.

      J'aime

  15. mumtwokids dit :

    J’ai lu ton article ce matin…je te trouve très’ courageuse de le publier même si comme tu le dis ça fait partie de ta thérapie, je pense que ça n’est pas évident de rédiger tout cela. Je pense bien à vous dans ce moment difficile.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci… Je ne sais pas si c’est du courage ou un besoin incroyable de partager sur ce drame que je refuse de vivre comme intime. Ma souffrance est là, et parfois je m’en veux un peu de la déverser sur les autres… 😦
      Merci pour tout et merci pour ton soutien. Merci de me lire. Merci merci merci.

      Aimé par 1 personne

  16. Je suis vraiment désolée d’apprendre cette si triste nouvelle… je vous souhaite une tonne de courage, d’amour et de bienveillance autour de vous pour que votre cœur refleurisse 🙂
    Des pensées pour votre petit ange … ❤️

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, de tout coeur, merci.
      Le courage n’est pas ma grande qualité en ce moment alors je prends tout ce qu’on m’envoie.
      Plein de pensées aussi et toute ma tendresse.

      J'aime

  17. Azylis dit :

    Beaucoup de force et de courage a vous 3.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, de tout coeur, merci.

      J'aime

  18. Lie dit :

    Il n’y a rien que l’on puisse dire pour apaiser la douleur de la perte d’un enfant, peut importe le terme … Courage !

    Aimé par 1 personne

    1. RIen que votre petit mot est déjà tellement. L’empathie a une force incroyable.
      Merci, de tout mon coeur.

      J'aime

  19. Mam'Weena dit :

    Oh la la la, j’ai les larmes aux yeux de lire ça, même si ton titre me laissait craindre ce dénouement 😢
    Prends soin de toi et le temps de faire ton deuil, comme tu le dis, on se projette très vite et la chute est rude 😚

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, de tout coeur. Oui, il va falloir que je revoie la réception de mes chutes… 😉
      Je crois que j’ai besoin de me retrouver toute entière : mon coeur, mon corps, mon esprit, mon couple… Ce type d’évènements secouent et c’est parfois pour un mieux.
      Merci pour ton soutien et plein de douces pensées pour toi.

      Aimé par 1 personne

  20. Lumi dit :

    Un article très touchant…
    Je comprends tout à fait ce que tu dis : dès les premiers instants, on construit quelque chose, on projette, on imagine… Et c’est de tout ça, de cet avenir, de ces rêves, qu’il faut ensuite faire le deuil.
    Bon courage à toi, à vous. Prenez soin de vous.

    J'aime

  21. Tes mots sont tellement beaux, justes, et émouvants…Dès le début de la grossesse, c’est un enfant que l’on porte dans son cœur et sa tête, même s’il est gros comme un grain de sable. Je ne sais que te dire pour apaiser ta peine. Comme beaucoup de femmes j’ai connu cette épreuve, c’est dur, il faut la vivre et la traverser. Et garder toujours à ce petit bébé une
    place dans ton cœur 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s