Il ne m’aide pas…

Houuu, le titre racoleur pour un article sur un sujet qui me tient particulièrement à cœur…

Vous le savez, je suis partie quelques jours au début de ce mois de juillet pour le travail. Et depuis mon retour, à chaque fois que nous voyons des amis ou des membres de la famille, mon mari chéri A. se fait plaindre à coup de « Ho mon pauvre, tu as dû TOUT assumer pendant une semaine ? » ; « Quel homme moderne qui aide si bien sa femme lui permettant de mener aussi une carrière ». Ou encore, ces propos m’étant en fait adressés : « Quelle chance tu as d’avoir un mari qui t’aide tant ».

IMG_5161

Bon, je ne reviens pas sur le caractère particulièrement misogyne et imprimé de patriarcalisme de ces commentaires. On pourrait écrire tout un blog dessus….

Je reviens sur cette idée en filigrane de ces affirmations : « C’est bien, A. t’aide ».

Et bien… Chers tous, chers amis, chers proches… NON. A. ne m’aide pas. Il fait tout simplement sa part.

Quand il fait la vaisselle, il le fait parce qu’il a lui-même utilisé les ustensiles de cuisine et qu’il est logique qu’il les nettoie. Quand il fait le ménage, il le fait parce qu’il vit ici avec moi et notre fille. Quand il fait la lessive (ok, ça c’est plus rare), il le fait parce qu’il est normal à 31 ans de nettoyer régulièrement ses vêtements. Quand il s’occupe de notre fille, il le fait parce que c’est sa fille et qu’il est normal qu’il s’en occupe.

Il assume sa part dans notre ménage car il en fait partie.

Alors oui, j’ai tendance à faire beaucoup et à porter une bonne partie des tâches ménagères car nos éducations, nos conceptions et nos manières de vivre ne sont pas vierges. Car nous nous inscrivons dans une société où on pose encore ce genre de questions : « Alors, ton mari, il t’aide ? ».. Parce que nous ne sommes qu’au début d’un processus d’émancipation de ces idées fortement ancrées dans nos mentalités selon lesquelles la femme est la gestionnaire du foyer familial et que l’homme est là pour travailler à l’extérieur et ramener l’argent du ménage. Le chemin est encore long mais commence par des petites choses… 

C’est la raison pour laquelle je refuse d’entendre que mon mari m’aide. L’aide, elle est reçue de ceux qui pour nous rendre la vie plus agréables nous donnent un coup de main alors qu’ils ne sont pas membres de notre couple.  Mes beaux parents, mes parents, nos frères et sœurs, nos amis,… nous aident. Mais mon A. n’est pas un invité dans notre quotidien. Il est mon mari, mon amour, mon partenaire, le papa de ma fille, … Et à ce titre, il fait sa part. Ni plus, ni moins. Alors cela peut sembler être une chicanerie linguistique ou un pur effet de style, mais c’est beaucoup plus que cela. C’est un vrai enjeux de société. Tant qu’on considérera que les hommes aident leurs compagnes dès qu’ils font quelque chose dans le ménage, on continuera à adhérer à une conception de la famille qui ne correspond pas à ce que je souhaite pour moi-même, mes enfants et l’ensemble de notre société.

InkedIMG_5139_LI

Ce qui ne m’empêche pas, aujourd’hui, de lui dire merci. Merci mon A. de prendre ta part et de trouver cela normal. Merci de faire de notre vie de famille, une aventure en équipe, comme deux vrais partenaires.

Quant à moi, je vous embrasse.

 

Signature logo

23 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Picou dit :

    C’est clair, mais en fait les gens ont ce genre de réflexion parce que c’est encore tellement ancré dans les moeurs et les esprits, que c’est normal que madame se charge de tout! Ici c’est une répartition égale des tâches, même que des fois on intervertit nos tâches, ouh là là on est polyvalents! Ca me parait pourtant tellement naturel que ça me choque aussi à chaque fois quand la nounou par exemple me disait « vous en avez de la chance »…

    J'aime

    1. Oui, c’est fou comme ce sont des principes encore inscrits profondément dans nos sociétés. Pas à pas, nous pourrons peut-être évoluer vers plus d’égalité effective. Du moins je l’espère. 🙂

      J'aime

  2. mamansurlefil dit :

    Tu as tellement raison. C’est encore complétement ancré dans nos société cette vision de la répartition des tâches !

    Virginie

    J'aime

    1. C’est clair! Petit à petit, les choses s’amélioreront peut-être.
      Je t’embrasse

      Aimé par 1 personne

  3. madamelavande dit :

    J’ai aussi souvent ce genre de remarques et d’ailleurs je suis toujours surprise quand ça vient de personne de notre génération. Autant de nos parents (et encore de ce coté là les miens ont toujours partagé) ou grand parents on peut se dire que c’était normal à leur époque que la femme gère le foyer, mais de jeunes de 30 ans ou moins ça montre que la société n’a pas encore intégré l’égalité sur ce plan.
    Chez nous c’est 50/50 que ce soit pour le ménage, s’occuper de la Biscotte mais aussi au jardin et en bricolage (si si je pose parfaitement le parquet et je fais les joins du placo et Mister M. fait des escalopes milanaises divines et fait la poussière sur les meubles du salon !)

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est surprenant quand des « jeunes » disent ce genre de choses. Mais en fait, bizarrement, ce genre de réflexions viennent souvent de jeunes qui n’ont pas (encore) d’enfants; en tout cas dans mon cas.
      Haha, je retiens pour le parquet (ne pas dire ce genre de choses à une personne qui construit ;-)).
      Des bisous.

      Aimé par 1 personne

  4. Madame Bobette dit :

    Ce genre de réflexion aurait tendance à m’agacer également…
    Dans notre couple, chacun fait sans se poser de question mais on participe à tout, tous les 2! C’est naturel pour lui comme pour moi et je n’aurais pas pu être avec une homme pour qui ça ne l’était pas et à qui il faudrait éventuellement demander gentiment de l’aide…
    Même si ça a beaucoup évolué aujourd’hui, c’est vrai que c’est encore une image que la société a du foyer. Je pense même que même les personnes qui répartissent les tâches naturellement peuvent avoir par défaut ce genre de pensées et donc finir par sortir ce genre de réflexion!

    J'aime

    1. Clairement, ce n’est pas toujours fait exprès.
      C’est comme la diminution de temps de travail des hommes : on peut être convaincu de l’égalité homme-femme et de la place des papas dans l’éducation de leurs enfants et trouver cela surprenant.
      La faute à tellement de choses, sans doute : le congé de maternité (avec un congé de paternité purement ridicule), la grande majorité de femmes à temps partiel, …
      Mais prendre conscience de nos biais constitue déjà un grand pas en avant selon moi.

      J'aime

  5. J’avoue que cette réflexion m’agace aussi. Limite il faudrait décerner un trophée au papa alors que la maman, c’est normal… ;-(

    J'aime

    1. Exact. Personne ne dit à mon mari qu’il en a de la chance que je l’aide autant ;-). C’est quand même fou!

      J'aime

  6. Claire dit :

    Ton article est très juste. Et il y a encore un sacré travail à faire c’est certain !

    J'aime

    1. Pas à pas, les mentalités changeront! Encore faut-il tenir bon sur nos principes.

      J'aime

  7. mumtwokids dit :

    Ah lala comme je te comprends, quand je vois mon père qui il y a quelques années de ça me sortait qu’il n’était pas normal que mon grand barbu passe l’aspirateur ?! J’ai dû lui expliquer que l’âge de pierre c’était terminé et que tout le monde mettait la main à la pâte ce qui est on-ne-peut-plus normal ! je comprends ton agacement !

    J'aime

    1. J’adore! 🙂
      Parfois, c’est lutter contre nos proches qui est le plus difficile!
      Merci pour ton commentaire.
      Je t’embrasse.

      Aimé par 1 personne

  8. J’adore ton article ! Ici, comme je suis maman au foyer, c’est limite si je ne martyrise pas mon mari s’il fait quelque chose à la maison… comme il est absent la semaine, je fais la majorité du travail à la maison, et c’est normal ! Mais le week-end, il s’active autant que moi. Quand je suis enceinte, c’est lui qui fait le repassage, parce que j’ai du mal avec mon gros bidon ! Et si je le dis autour de moi c’est « wahouuu tu en as de la chance »… ca m’exaspère tellement !
    Vivement que les mentalités évoluent..!

    J'aime

    1. Holala, j’imagine que la pression doit être encore plus lourde lorsqu’on est à la maison. Alors que, franchement, pour moi être maman au foyer est un job méga éreintant.
      Je suis sure que l’éducation que nous donnons à nos enfants est déjà un bon premier pas vers un changement!

      J'aime

  9. Flora dit :

    Avec un titre comme ça je suis obligée de commenter. Je suis 100% d’accord avec toi et pourtant quand il a été question de faire de longue missions dans une autre ville, il me semblait presque normal de prendre la Chocogrenouille avec moi. C’est mon homme qui a dû me dire que ça n’aurait pas de sens de devoir trouver deux modes de garde alors qu’il pourrait s’en occuper. Ça n’avait pas traversé mon petit cerveau borné que le parent solo pouvait être lui… Et pourtant je suis la plus féministe de mes amies 😉 Les mœurs ont la peau dure !

    J'aime

    1. C’est clair! Et parfois, le plus féministe des deux, c’est encore l’homme ;-). Hâte de te revoir!

      J'aime

  10. Mam'Weena dit :

    Hum … je pourrais écrire le même titre, sauf que chez moi, c’est littéral …
    La faute à son boulot, à l’absence de carrière pour moi, à la société? Pourtant, je sais que enfant, il devait mettre la main à la pâte. Dans tout les cas, les faits sont là, je dois demander de l’AIDE si je veux que quelques choses soit fait …
    Et en plus de la gestion ménagère, je fais ma part de travaux … il n’y a que pour le jardin qu’il en fait plus (mais c’était dans le deal initial)

    J'aime

    1. C’est sûr qu’en tant que Maman à la maison, c’est peut-être plus difficile de trouver une autre organisation. Toutefois, une question subsidiaire est de savoir si cela te déplait… Si c’est le cas, il est peut-être nécessaire de questionner cette organisation? Si non, tout va bien… 🙂
      Des pensées et de gros bisous

      J'aime

      1. Mam'Weena dit :

        Même si ça me déplaît, il est difficile de questionner notre organisation du fait même qu’il soit beaucoup absent … mais rassure toi, je râle régulièrement et essaye de l’éduquer encore sur certains points précis « qui m’aide » (genre ranger la vaisselle sale dans le lave-vaisselle, plutôt que de l’encadrer au dessus …😥)

        J'aime

  11. Pititefleur dit :

    J’ai toujours vu mon père faire son lot de tâches ménagères et clairement il était plus dispo que ma mere au niveau du travail. Du coup chez nous c’est pareil ! Il fait sa part voir en fait plus que moi (j’ai horreur des tâches ménagères) ! Et oui je passe pour une mégère mais je m’en fiche je vois pas pourquoi ce serait à moi de faire les tâches ménagères plus que lui !

    J'aime

    1. C’est ça aussi qui me rend folle : on passe pour des mégères pour des organisations qui sont, somme toute, parfaitement normales.
      Bravo pour cette belle organisation et de tenir bon malgré les critiques! 🙂
      Des bises à toi et les tiens.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s