Prendre soin de nous… Le déclic

Avez-vous déjà remarqué qu’on nous présente souvent le fait de fonder une famille comme une fin en soi pour le couple? Il suffit de voir la fin des contes de fée : « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants… » Et puis?

Quand on passe de deux à trois, tout change. L’équilibre trouvé en couple se modifie et la nouvelle petite personne qui entre dans la, désormais, famille, pose et remet en question beaucoup de principes. Ce bouleversement est, en soi, magnifique. Mais il pose aussi la question de l’avenir et de la place du couple dans la famille.

Je ne vous parle pas des premières semaines… Je pense qu’on sait tous qu’elles sont un peu particulières : entre les nuits hachées, une Maman plus ou moins en état de marche après un accouchement, un Papa sous le coup d’une paternité qu’il avait (ou pas) envisagée comme une réalité, … Il est fréquent (et plutôt naturel) que durant cette période, le couple est comme « mis sur pause ».

Mais le temps faisant, la fin du congé de maternité est une période qui m’a semblé plus favorable à mon couple. Ma fille dormait, mangeait, pouvait rester calme plusieurs minutes dans son transat et son reflux était bien soigné. J’avais le temps de tout préparer avant le retour de mon chéri pour que les quelques heures qu’il partageait avec nous soient les meilleures possibles. Comme ma petite E allait (et va toujours) dormir à 20h, nous avions toute la soirée en amoureux. Sans stress…

Et puis, j’ai repris le chemin du travail. Et ma vie s’est petit à petit transformée. Pour une part, en raison de notre choix de faire un enfant. Pour une autre, parce que les choses se sont compliquées pour moi au travail. Je ne rentrerai pas dans les détails sur ce point. Ma place n’est pas en danger, au contraire. Mais j’ai dû assumer plus de responsabilités et de choses que prévu.

Et là, petit à petit, une drôle de situation s’est installée. J’étais partagée entre mon amour pour mon mari, l’homme de ma vie et l’impression, par moment, que nous n’étions plus toujours en phase.

img_4523.jpg

Il faut dire que ma charge mentale avait pris une telle importance que j’en avais des céphalées : rien qu’à penser à ce que j’avais dans la tête (oui, oui, c’est assez complexe ce concept), j’en avais mal de tête. Sur ce sujet, je vous renvoie à la BD très bien faite par Emma (largement diffusée sur les réseaux sociaux) qui m’a fait pleurer de joie quand je l’ai lue : enfin, je mettais des mots sur mes sentiments.

J’ai dû alors faire un constat qui m’a brisé le cœur : dans ma vie, il ne restait plus beaucoup de place pour mon couple…

Dans un premier temps, j’ai cru que je devais tout faire pour mon A. (mon mari, donc, si tu me suis). Alors, je me suis employée à le rendre heureux. A ce que son retour au travail soit le plus agréable possible pour lui, à le laisser prendre son temps libre à ce moment-là, alors que je me battais avec le bain, le dernier biberon et la préparation du diner. Bref, j’ai essayé de rejouer le jeu de la maman en congé de maternité (cfr ci-dessus). J’ai essayé de le mettre dans un cocon pour qu’il soit bien, heureux et qu’il soit le plus détendu possible pour les quelques heures en soirée que nous partagions.

Mais tu imagines aisément le cercle vicieux dans lequel nous nous sommes installés : plus je faisais ça et plus ma charge mentale grossissait; moins j’étais détendue le soir et moins les moments ensemble étaient agréables. Plus je luttais pour qu’il soit mieux et ainsi de suite…

Et puis, un jour, j’ai explosé. J’étais seule, chez moi. Je faisais du télétravail tout en surveillant la bolo que j’avais préparée sur le temps de midi, en écoutant la machine à laver terminer son cycle et en planifiant un RDV chez le médecin pour ma fille. Je me suis mise à trembler, pleurer de rage et de déception. De peur, d’angoisse. Je me suis dit que je n’avais peut-être pas encore perdu mon mari mais que j’étais en train de sacrifier mon couple.

J’ai alors réalisé que garder mon mari auprès de nous, ce n’était pas difficile. Il suffisait que je continue à prendre du temps pour le gâter, à me vider de mon énergie pour que tout tourne aisément à la maison.  Mais pour sauvegarder mon couple, ce réflexe était la pire des idées que j’aie pu avoir.

Et mon couple, j’y tiens. C’est la base de notre famille. Je considère qu’il doit être particulièrement entretenu, que notre amour doit être nourri. Je vais peut-être vous choquer mais je pense que l’amour du couple parental doit sans doute être plus nourri que l’amour que nous avons pour notre fille… Tout simplement parce que l’amour pour notre fille est inconditionnel et que l’amour que j’ai pour mon mari est soumis à des conditions. L’amour de couple s’éteint s’il n’est pas sans cesse ranimé… C’était d’ailleurs une des lecture de notre mariage, ce texte de Mère Térésa sur les petites gouttes d’huile :

« Ne vous imaginez pas que l’Amour, pour être vrai, doit être extraordinaire.
Ce dont on a besoin, c’est de continuer à aimer. Comment une lampe brille-t-elle, si ce n’est pas par l’apport continuel de petites gouttes d’huile ? Qu’il n’y ait plus de gouttes d’huile, il n’y aura plus de lumière, Et l’époux dira : «je ne te connais pas.»

Mes amis, que sont ces gouttes d’huile dans nos lampes ?
Elles sont les petites choses de la vie de tous les jours : La joie, la générosité, les petites paroles de bonté, l’humilité et la patience, simplement aussi une pensée pour les autres, Notre manière de faire silence, d‘écouter, de regarder, de pardonner, de parler et d’agir.
Voilà les véritables gouttes d’Amour qui font brûler toute une vie d’une vive flamme.
Ne cherchez donc pas l’Amour au loin ; Il n’est pas que là-bas, il est en vous.

Entretenez bien la lampe et vous le verrez.. « 

 

J’ai alors compris qu’il était temps de prendre soin de mon couple… En tant que tel.

IMG_4165

Je vous embrasse.

Signature logo

 

Dans quelques jours, je vous proposerai un article sur la façon dont nous avons décidé de prendre soin de notre couple… Mais comme nous n’avons certainement pas la science infuse, j’aimerais en faire un article collaboratif :

Si vous avez des petites astuces pour prendre soin de son couple, quelles qu’elles soient, je suis preneuse. Que vous soyez blogueuse ou non, avec des enfants ou non, je vous invite à m’en dire plus. Je mentionnerai ces astuces reçues dans l’article en faisant le renvoi vers votre site ou votre profil sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez m’envoyer vos témoignages sur charlotteauxpetitspois@gmail.com

Un tout grand merci d’avance! 🙂

15 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Claire dit :

    Oh oui, ce n’est pas simple tout ce chamboulement. Et je pense que comme les gouttes d’huile, c’est des petits détails dans le quotidien. Le clé, je pense est la communication mais si ce n’est pas toujours simple. Hâte de lire la suite 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire!
      Clairement, la communication est essentielle mais bien communiquer, ça peut être dur. :-s

      Aimé par 1 personne

      1. Claire dit :

        Je suis bien d’accord.

        J'aime

  2. Madame Bobette dit :

    C’est un très bel article dont j’ai hâte de lire la suite. Un enfant vient chambouler tout un équilibre mais je suis certaine qu’il est possible de le retrouver par la suite. Bien sûr, ça prend plus ou moins de temps et il faut que les 2 personnes le veuillent.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est sûr! Une copine psy m’a dit un jour que ce qui bouleversait le plus les relations c’est un bébé. Et pas que dans le couple!
      Je commence à préparer mon article petit à petit! 😉

      Aimé par 1 personne

  3. madamelavande dit :

    Ton article tombe à point nommé, nous avons un peu (beaucoup) eu les mêmes questionnement avec mon mari il y a peu. Comme toi, j’avais pris l’habitude de tout prendre en charge à la maison pendant les 6 premiers mois de notre Biscotte, et j’ai continué à la reprise du travail. Sauf que bien sûr, ce que je faisais avant sur une journée, je le concentrais désormais sur 1h le matin et 1h le soir. Autant te dire que j’ai rapidement craqué à ce rythme là. Je suis curieuse de lire quelles sont vos astuces pour un couple qui fonctionne, chez nous cela passe surtout par la prise d’initiative chez mon mari, et par un peu plus de lâché-prise de mon coté. Mais aussi par la reprise du sport chacun de notre coté 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. C’est difficile de retrouver un rythme/ Surtout que le congé de maternité ne nous prépare pas vraiment à la reprise du boulot, en fait. et surtout qu’on a pas grand chose à notre disposition pour nous faciliter la vie quand on revient au travail.
      Ici, je travaille beaucoup sur le lacher prise. Mais je vous en reparle bien vite!

      Aimé par 1 personne

  4. Picou dit :

    Le sujet est effectivement essentiel! J’ai publié un article il y a quelques semaines sur une journée que nous avons « volé », une journée hors du temps que nous avons pris en pleine semaine, rien que pour nous deux. C’était super, je conseille à tous ceux qui le peuvent de faire ça. J’ai la chance d’avoir un couple épanoui (enfin je crois, hein!!), pas sans accrochages, car ça fait partie du jeu, mais avec des projets et des attentions de tous les jours. Et c’est une vraie force pour tout! Je t’enverrai un mail quand j’aurais plus de temps!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ma belle pour ton retour!
      Je ferai le lien vers ton article, je pense. 🙂

      J'aime

  5. Mam'Weena dit :

    Le texte est très beau et le sujet m’intéresse : actuellement, je suis au chômage/mère au foyer, mais septembre va voir arriver l’entrée en maternelle de FeuFolet (et donc de contraintes horaires dans notre quotidien … 😥) et la mise en place d’un petit projet pro pour moi, mais à domicile (donc sans vrai coupure d’avec mon rôle de femme au foyer) …
    Bref, même sans naissance, beaucoup de chamboulement à nouveau.

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait, notre vie de maman n’est que chamboulements et bouleversements! Qu’on travaille ou non, je pense qu’il est essentiel de trouver un rythme en couple. Mais tâche bien difficile!
      Mon dieu, déjà la maternelle! 🙂 Ca va vite!

      J'aime

  6. Pititefleur dit :

    Je te lis et je ne peux m’empêcher de penser à ce que me répète ma mère : les enfants c’est important mais le couple aussi ! Et au final quand les enfants ne seront plus à la maison le couple lui sera toujours là !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est précieux, une maman. Cela fait d’ailleurs partie de nos astuces d’ailleurs : le soutien des proches (oups, je spoile! ;-)).
      Je vous embrasse, Missounette et toi! (Quel joli prénom, d’ailleurs : tout doux!)

      Aimé par 1 personne

  7. Amandine Plume2vie dit :

    Cest un bel article il est enrichissant et bourré de bonne volonté… le couple on Moi mit ou on en fait plus trop la priorité on aurait Meme tendance à se dire qu’on a le temps d’y penser ou qu’on y pensera Apres bebe. Mais il faut continuer à s’écouter et à s’aimer à penser à nous
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai! Bébé prend beaucoup de place de par sa grande dépendance, mais un feu qu’on entretient pas finit toujours par mourir…
      Penser au couple et à soi est essentiel!
      J’espère que tu vas bien.
      je t’embrasse

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s