Fais de beaux rêves ma toute petite

Le sommeil de nos petits bouts. Vaste débat et vaste questionnement pour les (futurs) jeunes parents. Je pense que c’est ce qui angoissait le plus mon mari pendant la grossesse. Petit retour sur le sommeil et l’endormissement de notre petite Poupette; sachant que nos méthodes ont été nourries par la méthode dite Pantley et par les principes de Filliozat (mais ça, je ne m’en suis rendue compte qu’après coup).

Je ne prétends pas avoir de formules magiques, et je ne suis pas un professionnel de la santé ou une spécialiste du sommeil.

Je cherche juste à expliquer notre expérience, comme j’ai aimé en lire quand nous avons réfléchi à tout cela avec mon mari. Tout simplement, …

IMG_20160116_235843.jpg

De la naissance à 6 semaines

Ma petite E. est née un 3 janvier, en soirée. Donc autant vous dire qu’elle n’est pas venue au jour; mais plutôt dans l’espèce de nuit éternelle qui sévit dans nos plates contrées au cœur de l’hiver.

Assez vite, nous nous sommes rendus compte de deux choses :

  • Elle était assez calme la nuit : je l’allaitais donc elle se contentait de petits bruits de bouche et hop au sein. Ensuite, elle se rendormait directement et restait paisible.
  • La nuit commençait, pour elle, autour de minuit et demi, et elle avait un sérieux pic d’activité (accompagné de sanglots, bien sûr ;-)) autour de 22H.

On nous avait dit qu’il était impossible de donner un rythme à l’enfant si petit, mais qu’on pouvait l’aider à différencier le jour et la nuit. Le jour : on peut faire la java, ne pas retourner de suite dans le berceau après une tétée. La nuit : il fait calme, Papa et Maman ne me parle pas beaucoup ou tout doucement et on évite les stimulations (lumières, sons, …).

Comme elle a semblé assez vite, et par elle-même, intégrer la différence; on a juste cherché à renforcer cette perception. Les siestes en journée se faisait à la lumière du jour (ou des lumières artificielles, l’hiver, tout ça tout ça, …), dans sa nacelle et elles avaient souvent lieu en promenade, chez la kiné, etc. La nuit, pas de bruit, pas de lumière, … Juste des contacts physiques (et un petit ‘Je t’aime’ murmuré par Maman).

img_0167

A partir de minuit, donc, nous dormions très bien. D’autant que vers trois semaine, Poupette n’a plus eu besoin de la tétée de 3h. Elle enchainait donc 00:00 à 5:30, tétée puis nouveau dodo jusque 10:00. Ça convenait à tout le monde, Papa, Maman et Poupette.

Mais vers ses 5 semaines, nous avons commencé à avoir beaucoup de difficultés avec les pleurs du soir (ceux entre 22:00 et 00:00). Nous avions envie de calme et notre Poupette, elle, était dans une phase d’éveil importante. Un peu nerveuse, aussi.

De 6 semaines à 10 semaines

Nous avons alors décidé de mettre en œuvre la méthode Pantley mais adaptée à nous…

Voici ce que nous avons fait…

La mise en place d’un rituel

Tous les soirs, nous avons essayé de tenir le même déroulé (à une demi-heure près).
Bain vers 19h suivi d’un massage
Dernière tétée vers 19h30, dans le salon, au calme (pas trop de stimulation).
Mise au lit vers 20h avec changement du lange, revêtement de la gigoteuse, chanson (toujours la même) et toujours la même petite phrase en mettant Poupette dans son lit.

P1020396.JPG

Les deux premières semaines… Il a fallu s’accrocher.

Poupette ne comprenait pas bien ce qu’on lui voulait. Dès lors, on retournait dès qu’elle pleurait et on reprenait à la chanson (à bras, sauf si elle se calmait juste par notre présence).

Lorsque la petite phrase était dite et que Poupette était dans son lit; nous ressortions toujours de la chambre. Même si elle se mettait à pleurer avant. De manière à ce qu’elle comprenne qu’après le rituel du sommeil, nous nous en allions et nous la laissions dormir. Mais nous revenions de suite car le but n’était pas de l’insécuriser non plus.

Nous avions aussi convenu avec mon homme que nous ne sortions pas petite E de sa chambre après le rituel du coucher (sauf en cas de maladie ou d’urgence [sa table à langer et son nécessaire de toilette sont dans sa chambre] ou encore pour la tétée [j’y reviens de suite]).

Il a vraiment fallu s’accrocher, y retourner des dizaines de fois… Jusqu’au jour où… Elle a commencé à s’endormir avant même la fin de la chanson. Victoire! Encore aujourd’hui, ce rituel fonctionne toujours.

En cas de changement (endormissement ailleurs, changement de programme, …), on la prévenait et on essayait de maintenir la majeure partir du rituel (chanson, petite phrase, …).

Le maintien d’une tétée en fin de soirée

J’avais peur que ma puce ne puisse pas facilement tenir jusqu’au lendemain sans une tétée en fin de soirée. Dès lors, j’ai pris le pli de la mettre au sein, en douceur, vers 23h00.

Je la prenais dans notre lit car j’adorais allaiter couchée, je la laissais dans sa gigoteuse. Et en douceur, je la mettais au sein. Elle buvait quelques gorgées mais s’arrêtait bien vite. Malgré tout, j’ai gardé ce réflexe pendant un mois. Jusqu’au jour où… Mon mari m’a dit qu’on pourrait essayer lors d’un WE de sauter cette tétée que je lui imposais, en fait.
Et… Elle a dormi d’une traite jusqu’au lendemain. Je n’en revenais pas, j’ai attendu toute la nuit qu’elle pleure pour avoir à manger. Mais rien…

C’est ainsi qu’à deux mois et demi, ma Poupée faisait des nuits de 12h.

P1020383.JPG

A partir de 10 semaines

On a gardé le rituel. Et Poupette continue à avoir un sommeil de compète.

En vacances ou chez des amis, nous faisons en sorte de lui donner des repères grâce à sa chanson, son doudou, ses draps, … Et nous nous faisons confiance quant à sa capacité à se mettre dans sa bulle pour dormir.

Nous n’avons eu que très rarement (2-3 fois en un an?) de problèmes à l’endormissement de Poupette. Mais le sommeil n’est jamais chose acquise avec un bébé. Donc, on continue à remercier petite E après chaque belle nuit. C’est notre rituel du matin ;-).

Ce que j’ai appris, ce que j’en retiens

  • Les bébés aiment les rituels et ils en ont besoin.
    On sent que petite E aime quand on répète les mêmes choses dans le même ordre. Et cela vaut pour le sommeil. Cela les conforte, les rassure.
  • Avant de chercher à faire faire des nuits complètes à un bébé, il faut l’observer et attendre qu’il soit capable de le faire.
    On parle parfois de la barre des 5 kg. Je ne sais pas si c’est vrai, mais chez nous ça a effectivement correspondu : dès qu’elle a fait 5 kg, Poupette a sauté la tétée de milieu de nuit. Dès qu’elle a décidé, elle-même de sauter cette tétée, nous avons commencé à essayer de l’aider à structurer temporellement sa nuit. Avant, cela n’aurait pas eu de sens.
  • Il faut être patient et refaire 30 fois la même chose, parfois.
    Un rituel doit devenir un rituel. Et pour ce faire, seule la répétition peut aider. Particulièrement avec un bébé. On a donc recommencé, encore et encore.
  • De la douceur, beaucoup de douceur, est nécessaire.
    Crier, gronder ou se fâcher ne sert à rien. Entourer de douceur, câliner, chanter, embrasser, … C’est le seul langage que vous ayez en commun avec un bébé.
  • Faire des siestes n’empêche pas bébé de dormir la nuit!
    Cela me rend folle quand on conseille aux jeunes parents de faire faire moins de siestes à leur enfant pour qu’il dorme mieux! Ca ne fonctionne pas : les siestes sont essentielles pour le tout-petit! Arriver reposé le soir lui permettra, en outre, de s’endormir plus sereinement.

Et pour vous, comment se passe le sommeil de vos petits?

XXX

Charlotte

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Amandine plume2vie dit :

    Merci Charlotte pour ces conseils. J’avoue etre en pleins dedans. Il fait parfois sa nuit d’une traite 2h 9h voir 10h Et parfois pas! Exactement pareil pour le soir! À partir de 20h en moyenne jusqu’à 1h du matin cest tres difficile voir déroutant parce que nous sommes fatigués on n’arrive plus trop à gérer Et parfois à pas comprendre ce que bebe a! Je sais à force quil y a les coliques et je pense qu’on va commencer à pouvoir augmenter le dernier biberon du soir. Il est deja à 150ml il a à peine 1 mois! Je suis comme Toi Jaime différencier le Jour de La nuit je trouve que c’est important. Je penserai juste à le faire plus tôt comme tu me conseils. Et Oui il faut s’accrocher…
    Apparement oui le pique des 5kg ou des quil passe à 180/210ml les nuits sont plus paisible et je pense que leur estomac/intestins sont stabilisés Aussi…
    Merci

    Aimé par 1 personne

  2. Mam'Weena dit :

    Avec FeuFolet, la « crise du soir » était de 22h (après la tétée de 20h à 2h, oui, oui) à 1/3h du matin … et ce pendant 6 moi (arg), donc u début, pas de rituel pour nous mais un roulement : son père (insomniaque) le berçait de 22h à 1/3h, tétée, dodo pour tout le monde et je prenais le relis à partir de 5h. Vers 5 mois, il faisait 2 nuit sur 3 (22h – 5h), alors j’ai arrêté de le nourrir la nuit. Vers 6 mois, il a accepté la tétine et j’ai arrêté de l’endormir au sein, ce qui a demandé un accompagnement : au début je restais la main sur lui en respirant calmement jusqu’à ce qu’il s’endorme, et petit à petit, je suis restée de moins en moins longtemps et de plus en plus loin du lit. Je dirais que a à pris 2 mois ). Pourtant, on avait un « rituel » depuis le début avec la veilleuse tranquil turtle … qu’il adore maintenant.
    Maintenant, il dort plutôt bien, mais il a encore besoin que je sois là quand on est dans un lieu inhabituel.
    Pour LutinCoquin, on s’attendait à ce que se soit pareil … mais non, du fait de son reflux, il ne s’endormait pas au sein, mais sur mon épaule … vers 2 mois, il a pris un rythme de croisière et fait ses nuits (pas taper), alors on a essayer de lui proposer de s’endormir seul. Et paf, ça a marché !!! Au début, j’empruntais la veilleuse de son frère (puisque je n’ai toujours pas reçu la sienne, grrr), mais il n’en a pas besoin ..

    J'aime

  3. Lisa dit :

    Merci pour ton témoignage très précieux. Tes conseils sont très utiles, mon fils a 15 mois et ne s’endort toujours pas seul, sauf chez la nounou qui a un rituel différent. Je dirais qu’on a suivi à quelques choses prêt le même rituel que vous, bain, allaitement au départ puis biberon ou repas du soir, histoire, chanson et calin, le hic c’est qu’après on le berce depuis sa naissance jusqu’à ce qu’il s’endorme. Et bébé commence à être lourd, même si c’est un bébé assez fin. On a bien essayé de le laisser dans son lit, tout en restant à côté, de sortir de la chambre de lui dire qu’il peut s’endormir seul qu’on est là et que l’on reste à côté et de revenir le rassurer dès qu’il pleure, de le déposer de plus en plus tôt encore un peu éveillé mais si on le dépose trop tôt, il pleure et réclame les bras. Comme je suis une maman très maternante et qu’ il m’est impossible de le laisser pleurer, je n’y arrives pas, je le reprends aussitôt jusqu’à ce qu’il s’endorme paisiblement. Ensuite il dort toute la nuit , mis à part en cas de poussées dentaires où il peut avoir 1 ou 2 réveils nocturnes. Il peut dormir n’importe où facilement. je sais bien que l’erreur que je fais sûrement est de le reprendre systématiquement lorsqu’il pleure mais c’est plus fort que moi. Mon mari essaye davantage de le rassurer sans le porter mais ça ne fonctionne pas et les pleurs finissent par s’accentuer ce que je ne supporte pas. On aimerait ne plus avoir à le bercer et qu’il puisse s’endormir sereinement dans son lit, d’autant plus que chez la nounou il le fait, mais aussi car il dort avec un autre petit dans la même chambre et ça le rassure. On a mis ses doudous dans son lit, et maintenant il nous fait rire à les faire dormir avant d’aller se coucher, et lorsqu’il se réveille le matin, il est tout paisible et discute avec eux sans son lit. Je ne sais pas trop quelle pourrait être la solution pour nous, il faudrait remplacer ce rituel des bras par autre chose qui le rassure tout autant, mais on a pas encore trouvé et dans quelques mois un petit bébé devrait nous rejoindre alors il faut qu’on trouve d’ici là.

    J'aime

  4. madamelavande dit :

    Je crois que nous avons eu quasiment la même approche à la maison. Nous étions partis du principe qu’il fallait la laisser trouver son rythme tout en la guidant sur la différence jour nuit.
    A la maternité ma petite Biscotte était le seul bébé du service que je devais réveiller la nuit pour la tétée, je mettais mon réveil toutes les 4h ! Mais une fois rentrés à la maison et vu qu’elle prenait correctement du poids nous l’avons laissée dormir tranquille.
    Jusqu’à 1 mois elle tétait vers 23h puis 4-5h et enfin 9-10h. Et quasi toutes les 3h en journée et à 1 mois elle a supprimé la tétée de la nuit et se réveillait vers 7-8h.
    A 7 semaines nous sommes partis aux Antilles pour la présenter à la famille de mon mari et j’appréhendais énormément avec 5h de décalage horaire. Mais les bébés sont décidément pleins de ressources: il lui a fallu 4 jours à l’aller pour se recaler et… 0 au retour elle a tout de suite repris son rythme alors qu’avec mon mari nous avons galéré pendant 1 semaines 😂
    Depuis ses 2 mois son rythme de nuit varie très peu: couchée entre 20h30 et 21h30 et réveil entre 7h30 et 8h30.
    Nous n’avons pas vraiment de rituel le soir (mis à part un câlin, un bisous et un petit mot doux de Papa et Maman au moment de la mettre dans son lit), nous avons la chance qu’elle s’endorme partout et rapidement, espérons que ça dure, comme tu le dis, rien n’est jamais vraiment acquis de ce coté là !

    Aimé par 1 personne

    1. madamelavande dit :

      Et finalement Poupette a retrouvé un sommeil paisible où il y a toujours quelques pleurs en début de nuit ?

      J'aime

  5. mamanchloe dit :

    Ma chère Charlotte, comme lire ton article me fait du bien à quelques jours/semaines d’accueillir un nouveau né chez nous. En fait, il me rappelle ce que j’avais fait avec petit G. Alors merci car, j’avais peur d’avoir oublié… Je ne sais pas si ce qui fonctionne avec l’un fonctionne avec l’autre mais je tenterai de faire la même chose : bien différencier le dodo en journée et celui de la nuit. Je le souviens que je n’allumais aucunes lumières, que je parlais à voix très basse la nuit. Tout comme toi j’ai commencé à ritualiser le coucher avec un bain après quelques semaines. A partir de 2 mois 1/2 petit G faisait ses « nuits ». Il ne dormait pas 12h comme ta poupette mais ne se réveillait plus la nuit pour téter. Je sais que les premières semaines seront difficiles mais ton article me redonne motivation et courage !
    Merci à toi, je t’embrasse ma belle ! ❤

    Aimé par 1 personne

  6. A quelques semaines d’accueillir notre tout petit, ton article fait du bien ! Nous avons commencé à lire et à nous renseigner sur les différentes méthodes… Je garde ton article sous le coude pour le cas où….

    J'aime

  7. Un très bel article. Une tétée à 23h, après une vers 1h mais après elles sont sautés vers 2-3 mois pour laisser place aux nuits. Aussi rituel, les mêmes pour les 3 et aucun souci :). Un bain, le bibi au calme et on monte. Gigoteuse, formule de protection (on est croyant), bisous et câlins.. Ici je commence doucement a mettre l’histoire à mon petit dernier. Il commence à apprécié :). Bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s