Mam’inspirante #7

Aujourd’hui est un grand jour! C’est la Saint Nicolas, la fête des enfants, en Belgique. Et le hasard a bien fait les choses puisque ma Mam’inspirante du jour est une de mes compatriotes (bon en plus, en fouillant son blog, je me suis rendue compte que nous avions la même formation! :-)).

Alors, avant toute chose, laissez-moi vous souhaitez à vous et à vos chérubins : une super Saint-Nicolas! Gavez-vous de bonbons et spéculoos, c’est bon pour le moral! 😉

Aujourd’hui, on accueille donc Fanny, du blog Sous mon Parasol. Fanny est l’Happy Mum de deux petits loulous : Dali et Marcello, tous les deux nés en juin. Car pour Fanny, le mois de juin est le mois des belles rencontres. Elle a rencontré son mari à Rome, en juin.

J’aime beaucoup lire ce que Fanny nous écrit. C’est une maman entière : pleine de douceur et d’amour pour ses petits. Une maman qui aime, qui rit, qui doute, qui pleure,… Bref, une Maman humaine douée d’un grand sens de l’écoute.

Fanny, grand merci pour ta gentille réponse et pour tes encouragements. Merci pour cette gentillesse et cette autodérision qui te caractérisent et dont tu parsèmes tes écrits. Je te souhaite, pour cette Saint-Nicolas, beaucoup beaucoup d’éclats de rire, de tendresse et d’amour avec tes petits et ton mari. Profitez de chaque moment, de chaque jour, de chaque câlin et puis… Quand tu reviens sur tes terres natales, fais-moi signe. On ira boire un café ensemble.

Je vous laisse découvrir les jolies réponses de la douce Fanny.

XXX

Charlotte

img_5297

Je m’appelle Fanny, je suis belge, mariée à un français et j’ai bientôt 31 ans. Après avoir passé 5 ans à Paris, une ville que j’affectionne énormément, nous avons emménagé sur la Côte d’Azur en décembre 2016. Je suis en reconversion professionnelle, j’aimerais devenir décoratrice de chambres d’enfants. C’est un rêve que j’espère réaliser en 2017. Je tiens un blog famille dans lequel j’aime partager mes découvertes, mes états d’âme, mes petits bonheurs…mais je ne suis pas très assidue ces derniers temps!

°

Polaroïd de famille

Nous sommes 4 à la maison : moi, mon mari et nos deux enfants : Dali, la parisienne, qui aura bientôt deux ans et demi et Marcello, le niçois, qui aura bientôt six mois. Un jour, j’aimerais ajouter un chat, Mimosa, à ce portrait de famille.

°

Avant je faisais un job qui ne m’épanouissait pas, qui me donnait la boule au ventre (je travaillais en conformité bancaire). Pour tenir bon, je me concentrais sur le salaire. Mais ça, c’était avant d’être maman. Après la naissance de Dali j’ai décidé que je ne me rendrais plus malade pour le boulot. Je veux que mes enfants voient leur maman aller bosser avec le sourire.

°

J’ai déménagé deux fois enceinte de Marcello. À plus de 900 km la première fois et à moins de 200 mètres la seconde fois. Nous avons pris possession de notre appartement le 2 juin et le 7 juin au matin je perdais les eaux alors que nous étions encore au beau milieu des cartons.

°

Mon petit bonheur de maman, c’est regarder la complicité naitre entre mes deux amours. Dali est une grande soeur formidable. Je ne m’attendais pas à ce que ça se passe si bien entre eux.

°

Quand je retrouve Dali après sa journée de crèche, je m’accroupis et ouvre grand les bras pour un câlin express (elle n’est pas très câlin à mon grand désespoir). Si cela fait plus d’une nuit que je ne l’ai pas vue, je lui dit qu’elle m’a manqué et que je l’aime. Je quitte rarement Marcello, je ne le confie que deux heures le samedi matin pour emmener Dali à la babygym. Quand je le retrouve, je le mets en porte bébé et il s’endort instantanément, soulagé de retrouver maman (c’est une petite sangsue).

°

Ce que je ne manquerais pour rien au mondec’est le premier « maman » de Marcello. Je me souviens du premier « maman » de Dali comme si c’était hier. Un moment suspendu.

°

Ils en ont plein, je suis une maman qui use et abuse des surnoms et ça depuis leur naissance. Mon mari leur donne aussi des surnoms mais toujours très classiques. Il n’aime pas que l’on transforme leurs prénoms alors que moi j’aime les appeler Dalidou, Dalinette, Marcellino, Marcie. En ce moment Dali crie « Noooon moi c’est Dali B.!!! » En insistant bien sur chaque syllabe de son nom de famille. Ça me fait beaucoup rire!

°

Leurs prénoms

C’est une copine d’école de ma nièce qui s’appelait Dali. Pour moi, ça a été un coup de foudre mais j’ai dû convaincre son papa. Ce n’est qu’après avoir accouché que j’ai trouvé la signification : Dali est la déesse de la chasse dans la mythologie du Caucase. C’est aussi grâce à ma nièce qu’on a trouvé le prénom de notre fils : Marcello était son amoureux en primaire. Merci Romy! Donner un prénom italien à l’un de nos enfant a du sens parce que mon mari est d’origine italienne mais aussi, surtout, parce que nous nous sommes rencontrés à Rome et…Marcello est né le jour de notre anniversaire de rencontre!

°

Mon petit truc pour me simplifier la vie  

Rendre les choses fun pour arriver à mes fins. Exemple : Dali refuse d’aller au bain, plutôt que de me battre, je vais lui proposer de dessiner dans le bain, de prendre un bain rose, d’y jouer avec des glaçons, etc. Dernièrement, j’ai eu un succès fou en lui proposant un bain avec son frère!

°

Ce que je souhaite vraiment donner à mes enfants

J’aimerais que mes enfants sachent dire non, sachent dire je t’aime, sachent dire « tu m’emmerdes ». Bref, qu’ils disent les choses, qu’ils mettent des mots sur leur ressenti.

°

Avant, j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants. 

J’avais dit beaucoup de choses avant d’être maman et, notamment « pas de bébé dans la chambre parentale ». Dali a dormi dans notre chambre jusqu’à ses dix mois. Marcello y dort toujours et squatte souvent mon oreiller. Il devrait bientôt dormir dans sa chambre mais je repousse sans cesse l’échéance, je ne suis pas prête.

°

Un dernier conseil aux mamans : Essayez d’être indulgente avec vous-même. Depuis que je suis mère, je culpabilise sans arrêt (parce que je mets ma grande à la crèche, parce que j’ai crié, parce que je ne suis pas aussi bienveillante que je le voudrais, parce que…). De temps en temps, ça fait du bien de se lancer des fleurs, de réfléchir à tout ce qu’on fait de bien. Gardons à l’esprit qu’aux yeux de nos enfants, nous sommes la meilleure des mamans.

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. sousmonparasolblog dit :

    Merci Charlotte pour ce billet mais surtout pour la douceur avec laquelle tu décris tes mam’inspirantes, aujourd’hui c’est à mon tour et ça me touche 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Très très (trop!) tardivement : MERCI! 🙂
      Je t’embrasse fort!

      J'aime

  2. Des réponses pleines de douceur et de simplicité ! Merci Fanny pour ce dernier conseil, c’est vrai qu’on culpabilise tellement…

    Aimé par 2 people

    1. sousmonparasolblog dit :

      Oh merci c’est gentil ce petit mot 😊

      J'aime

  3. Flora dit :

    Très beau texte, ça met des étoiles dans les yeux.
    Merci Charlotte pour cette découverte 🙂

    J'aime

    1. sousmonparasolblog dit :

      Merci Flora 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s