Mon cœur s’est juste agrandi…

Parfois, je fais le point ou les comptes de ma vie.
Parfois, j’examine le cours de ma vie, mon chemin aujourd’hui.
Parfois, je regarde dans le rétroviseur et je regarde aussi loin que je peux voir devant moi.

Car parfois, prendre le temps de se poser des questions, ça fait du bien.

P1030606.JPG

Sur ma route, aujourd’hui, j’ai une nouvelle petite main dans la mienne. Cette petite main, elle appartient à ma fille. Ce petit être que la vie m’a confié et qui dépend encore tant de moi. Mais son autre petite main est dans celle de son Papa, mon chéri, mon Homme, celui que j’aime depuis tant d’années déjà.

Mais à certains moments, mes pensées se voilent… Est-ce que je l’aime moins, mon A., mon mari chéri? Est-ce que notre fille nous sépare ou nous unit? Est-ce que mon cœur est trop rempli par mon amour pour elle?

Sur ma route, les personnes qui m’accompagnent ont changé. Certaines amitiés se sont délitées… Mais d’autres se sont renforcées et me semblent invincibles. Dans mon rétroviseur, je me suis rendue compte que certaines personnes sont restées en arrière, sans heurts ni fracas. Simplement ils ont pris une autre route que la mienne et il n’existe pas de ponts entre nos chemins.

Alors, suis-je plus seule qu’avant? Est-ce que ma fille prend toute la place? M’a-t-elle rendue intolérante vis-à-vis de tout qui ne vit pas comme moi?

Ma famille, ce clan, a pris aussi une autre dimension. Car Poupette est là et qu’elle est issue de deux familles. Que chaque moment avec ses deux familles est essentiel et qu’ils nous appartient de les encourager. Car elle a besoin que je la protège, très fort. Plus que ce que mes sœurs n’ont besoin que je les protège, plus que ce que mes parents n’ont besoin de moi.

Et puis vient la culpabilité. Suis-je absente? Ai-je laissé ma famille sur le bord de mon chemin pour me plonger uniquement dans ma vie de jeune maman? Comment concilier MA famille, SA famille et NOTRE famille? Ne laissant ni mon chéri, ni Poupette, ni personne de côté?

Parfois, je me pose toutes ces questions…
Je regarde mes choix avec sévérité et angoisse.
Et puis… Je comprends.

P1030643.JPG

Je comprends que ma fille est un trait d’union supplémentaire entre mon chéri et moi. Que je l’aime d’autant plus qu’il est le père de ma fille. Qu’il m’accompagne dans cette aventure. Que je sais aussi que je l’aime lui, pour ce qu’il est. Indépendamment de notre fille. Au-delà de notre fille. Que les mots que nous avons prononcé l’un pour l’autre il y a deux ans prennent tout leur sens au fur et à mesure de la vie.

Je comprends que les amitiés, les vraies, sont celles que la vie renforce. Que plus que partager le même chemin, l’amitié c’est pouvoir faire un détour pour rejoindre la route de l’autre. Ces détours sont faciles à faire lorsque la route est partagée. Je comprends que l’amitié est à double sens, qu’il faut être deux. Je comprends que ça ne me blesse pas, que cela fait juste partie de ma vie : sans douleurs, sans cris, sans dures séparations… J’ai de nouveaux amis; j’ai des amis qui ont pris une place plus importante qu’avant et puis, c’est vrai, j’ai perdu des amis. Mais cela serait sans doute arrivé quels qu’aient été mes choix de vie. Ce n’est pas grave. Je garde les bons souvenirs, au fond de moi. Et c’est la première chose qui compte.

J’ai réalisé aussi que je continue à rencontrer beaucoup de personnes, que ma maternité est un vecteur de découvertes et de partages sans fin. Que ce blog est aussi l’occasion de partager avec vous, une partie de ma route. Et que je suis tellement heureuse de m’y ouvrir. Alors, merci.

Je comprends que mes sœurs sont grandes, aujourd’hui. Et qu’elles ont à cœur de m’aider à protéger notre fille. Que mes parents se sont épanouis du jour où ils ont appris qu’ils allaient devenir grands-parents. Que j’ai vraiment commencé à réellement trouver ma place dans ma belle-famille depuis que je suis l’irremplaçable maman de leur petite-fille.

Je comprends que la vie d’une famille c’est ça aussi : le bazar, les gens qui entrent et qui sortent, qui font en fonction de leurs moyens, …

Et le plus important, ce qui vraiment me fait du bien, c’est que j’ai compris que malgré l’immense amour que je porte à ma fille, malgré l’immense place qu’elle a pris dans mon cœur : j’ai encore au moins autant d’amour à offrir autour de moi.

J’ai compris que mon cœur ne s’est pas divisé…

En fait, mon cœur s’est agrandi.

Et c’est sans doute ce qu’il y a de plus magique dans la maternité.

XXX

Charlotte

p1030630

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Ton texte est magnifique et tellement juste !
    Pas facile de se rendre compte que certaines amitiés se délitent… Mais en même temps, la vie fait son œuvre et met sur notre route de nouvelles rencontres que nous pouvons transformer en amitié…
    Les liens familiaux qui se resserrent, le nouvel enfant qui sert de trait d’union entre différentes générations et les membres d’une famille…
    Je me suis retrouvée dans tes mots !

    J'aime

    1. C’est une vraie chance de pouvoir avoir conscience de tout cela. Je pense que c’est une des clés du bonheur. 🙂
      Je suis fière, heureuse et profondément touchée que tu te retrouves dans mes mots. Cela gonfle mon coeur de bonheur, vraiment.

      Aimé par 1 personne

  2. Madame Lavande dit :

    Oh la la c’est tellement bien dit ! Je me reconnais beaucoup dans tes mots. Cette nouvelle petite vie qui dépend de nous et qui prend toute la place dans nos vies et nos cœurs…
    Mais c’est vrai que finalement on aime toujours autant notre homme, nos parents, nos amis, et que la vie fait que les amitiés vont et viennent.
    Finalement souvent on reste plus facilement en contact avec ceux qui ont le même style de vie que nous. Je trouve ça plus difficile de rester très proche avec des amis sans enfants et sans attaches parce que tout simplement nos centres d’intérêts ont changés.

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire! 🙂
      Oui, les relations changent. Et c’est vrai que nous nous sommes rapprochés de couples d’amis qui avaient eux aussi des enfants au même moment que nous. Toutefois, je suis particulièrement touchée de voir les efforts et les démarches que certains de nos amis, qui sont encore bien loin d’avoir des enfants, font pour garder contact avec nous. Alors pour eux, on se bat comme des lions pour leur laisser une place dans nos vies.:-)
      Merci mille fois encore pour tes gentils mots.

      J'aime

  3. Ars Maëlle dit :

    J’aime beaucoup ton titre, l’idée est très belle. Je pense en plus qu’elle peut rassurer les parents qui se demandent comment ils feront pour aimer le deuxième autant que le premier.
    Je n’ai pas encore d’enfant, mais j’ai l’impression que leur arrivée fait découvrir aux parents des ressources inconnues : d’amour, d’énergie, de patience, de courage…

    J'aime

    1. Merci pour ton gentil commentaire et pour ta visite!
      Je n’ai pas encore de deuxième enfant, mais j’espère que ce jour-là, je saurai me rappeler tout cela.
      Oui, je pense que quand on y prend garde, on découvre qu’un enfant est un magnifique moteur de vie…
      Belle soirée!

      J'aime

  4. mamanchloe dit :

    Très joli billet et très juste je trouve ! Pour moi aussi mon fils a changé beaucoup de choses dans ma vie et mon rapport aux autres. Il a bien sûr une place privilégiée dans mon coeur mais comme tu le dis si bien, il est le « trait d’union » entre moi et mon conjoint, moi et ma famille. Ce n’est pas toujours facile de rester un couple, de rester une femme ou une amie après un bébé, je le reconnais. Mais on on s’adapte et finalement nos enfants nous y aident beaucoup 😊

    J'aime

    1. C’est sûr : un sacré challenge pour nous, les femmes, je trouve. 🙂
      J’espère que tu vas bien et que petit mini va bien aussi, j’ai bien pensé à vous! 🙂

      Aimé par 1 personne

  5. Flora dit :

    J’ai essayé de commenter cet article de nombreuses fois la semaine derrière sans succés (merci la censure chinoise). je voulais juste te dire que c’est très beau, tu m’as presque fait pleurer… ❤

    J'aime

    1. Merci…
      Je dois encore parcourir ton article sur la Chine! 🙂
      Bienvenue au pays! 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s