Devenir Maman

IMG_20151201_124251

En septembre 2014, nous nous sommes mariés. Très rapidement, il ne se passait pas une semaine sans qu’on nous demande : « Alors ce bébé, c’est pour quand? » ou « Charlotte, tu bois un verre de vin ou… »; le tout accompagné de regards insistants… C’est généralement par affection que les gens posent ce genre de questions mais, selon moi, c’est une question finalement très intime et qui peut, dans certains cas, être blessante ou en tout cas gênante. Est-ce que vous iriez, vous, demander aux gens s’ils font souvent l’amour et si tout se passe bien du côté de leurs organes génitaux? Pourtant, indirectement, c’est cette question que l’on pose dans ces cas-là…

Nous voulions des enfants, c’était certain. Nous avions d’ailleurs décidé d’arrêter la contraception au mois de janvier (après notre voyage de Noces qui avait lieu en décembre). Et notre petit haricot est venu se nicher dans mon ventre au mois d’avril. Ça a donc été assez rapide (même si j’étais au bord de la névrose quand je suis tombée enceinte, mais ça c’est une autre histoire!).

Bon, ça c’est sur le plan physique… Parce qu’à côté de cela, il y a le plan psychique. Et là, c’est beaucoup plus complexe. Je pense d’ailleurs être chaque jour encore en train de devenir Maman.

Je fais partie des gens qui pensent qu’on devient déjà un peu parent au moment de la décision de faire un enfant. Quand nous avons posé ce choix, avec mon Homme, je me sentais déjà sur un nouveau chemin. Les discussions, les rêves et les projets que nous avions prenaient déjà en compte un potentiel enfant.

Et puis, quand je suis tombée enceinte, je me suis sentie assez vite très responsable : je faisais attention dans les escaliers (je suis excessivement maladroite), je regardais une fois de plus avant de traverser, je conduisais avec encore plus de prudence, … Pour le coup, j’ai l’impression que le chemin est un peu différent pour le Papa. Tant que mon homme n’avait pas senti la Poupette bouger, il réalisait difficilement la révolution que nous étions en train de vivre.

De ces 9 mois de grossesse, je n’en garde pas un souvenir éclatant, au contraire. J’ai eu mon lot de petits déboires, pas graves au regard de ce que vivent d’autres femmes, mais handicapants quand même : une sciatique en compote, un diabète de grossesse, et autres joyeusetés. Mais ces 9 mois sont une période importante psychiquement, au fur et à mesure, cet enfant qu’on n’imaginait seulement grandissait et les interactions avec lui devenaient plus fortes…

La naissance c’est la rencontre physique de deux êtres qui se connaissent très bien à certains égards mais qui restent un mystère l’un pour l’autre sur beaucoup de points. Cette ambivalence est difficile à appréhender. Quand je l’ai vue, qu’on a déposé ma petite fille sur moi, quand j’ai compris que tout était fini, j’ai senti une immense vague d’amour pour elle mais aussi pour Lui. Son Papa, mon pilier durant tout ce temps.

Mais devenir Maman, devenir SA Maman, est un travail de tous les jours. Je la découvre et je me découvre chaque jour nouvelle. Quant à mon homme, c’est merveilleux de le découvrir homme et Papa.

C’est un long chemin, et je ne suis qu’au début, pour devenir Maman. Mais c’est un tel voyage, que je ne regrette aucun moment.

Et vous, comment avez-vous vécu ce passage? Ce devenir parents? 

XXX

Charlotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s